Passer au contenu principal

Saturé, l’Hôpital de Nyon ouvrira 10 lits de plus

Avec un taux d’occupation de 108%, l’établissement régional n’en peut plus. Le canton lui accorde dix lits et 20 employés supplémentaires.

MARIUS AFFOLTER - A

Il y avait urgence. Si la plupart des hôpitaux connaissent des pics de fréquentation durant l’hiver, le Groupement hospitalier de l’ouest lémanique (GHOL) dépasse les limites avec un taux d’occupation tournant autour de 100% depuis le mois de décembre dernier. «Chez nous, ce n’est pas un phénomène conjoncturel, mais structurel, car c’est clairement la forte croissance démographique de la région qui explique cette saturation», explique son directeur Daniel Walch. Il a tiré la sonnette d’alarme, car à l’Hôpital de Nyon, les 89 lits en soins aigus ne suffisent plus et le personnel est épuisé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.