Saturé, l’Hôpital de Nyon ouvrira 10 lits de plus

SANTE Avec un taux d’occupation de 108%, l’établissement régional n’en peut plus. Le canton lui accorde dix lits et 20 employés supplémentaires.

Image: MARIUS AFFOLTER - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y avait urgence. Si la plupart des hôpitaux connaissent des pics de fréquentation durant l’hiver, le Groupement hospitalier de l’ouest lémanique (GHOL) dépasse les limites avec un taux d’occupation tournant autour de 100% depuis le mois de décembre dernier. «Chez nous, ce n’est pas un phénomène conjoncturel, mais structurel, car c’est clairement la forte croissance démographique de la région qui explique cette saturation», explique son directeur Daniel Walch. Il a tiré la sonnette d’alarme, car à l’Hôpital de Nyon, les 89 lits en soins aigus ne suffisent plus et le personnel est épuisé.

Chef du Département de la santé, Pierre-Yves Maillard a bien reçu le message. La semaine dernière, il a donné son accord de principe pour ouvrir à Nyon dès le 1er décembre 2013 dix lits supplémentaires, qui seront aménagés par rocade dans des locaux existants, au frais de l’établissement. Et l’engagement de 20 personnes (médecins, soignants et personnel d’hôtellerie), les charges d’exploitation se montant à quelque 2,240 millions de francs.

«Ces lits seront occupés tout de suite, mais ce sera un soulagement tant pour la population que pour notre personnel», se réjouit M. Walch.

(24 heures)

Créé: 03.04.2013, 14h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.