Le savoir-faire des Jeunesses campagnardes sous la loupe

SavignyUn groupe de travail s'est penché durant une année sur la valorisation des compétences de ses membres.

Le raid des jeunesses allant de l' ancienne fête d'il y a 5 ans a Bavois a la nouvelle sur la Place des fêtes de la Cantonale des Jeunesses a Colombier. Mercredi 17 juillet 2013.

Le raid des jeunesses allant de l' ancienne fête d'il y a 5 ans a Bavois a la nouvelle sur la Place des fêtes de la Cantonale des Jeunesses a Colombier. Mercredi 17 juillet 2013. Image: Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les quelque huit mille membres des Jeunesses campagnardes organisent chaque année de nombreuses activités, dont des compétitions sportives, des girons et des camps de ski. «En s’engageant dans les Jeunesses, on développe beaucoup de compétences, mais on n’en a pas assez conscience», explique Béatrice Gass, vice-présidente de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes (FVJC). De précieux acquis qui méritent d’être valorisés selon l’organisation qui a chargé un groupe de travail de plancher sur la question.

C’est sous forme de sketches que le groupe de travail a présenté son rapport dimanche à Savigny, lors de la 95e assemblée générale de la FVJC, après un an d’étude. Ce rapport a pour but, notamment, d’aider les jeunes à mettre en avant leurs expériences dans le monde du travail.

Concrètement, il s’agissait de mettre des mots sur des actions souvent faites instinctivement par les jeunes. Avec le soutien de l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle, onze membres des Jeunesses, âgés de 17 à 25 ans, ont inventorié et classé les compétences développées dans un document de travail. Elles vont de la gestion des ressources humaines, matérielles et financières à l’organisation d’événements, en passant par les compétences personnelles et sociales développées.

«L’idée est que les membres puissent se référer et s’appuyer sur ce document pour préparer, par exemple, un entretien d’embauche», souligne Béatrice Gass. Ces fameux acquis seront en outre utiles lors de la prochaine grosse manifestation: la Cantonale. «Elle aura lieu en 2019. Il s’agira d’une double fête puisque nous célébrerons également notre 100e anniversaire», a annoncé Christophe Gatabin, président de la FVJC, devant une salle bondée. Le lieu n’est pour l’instant pas connu.

La dernière Cantonale des Jeunesses s’était tenue à Colombier en 2013 et avait un budget de 2,8 millions de francs.

Créé: 26.01.2015, 17h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.