Sévery et Cottens optent pour la taxe au poids

DéchetsRécalcitrants jusqu’alors, les deux villages viennent d’installer une benne qui pèsera les ordures. Les Municipalités estiment que ce système est plus juste

Les habitants de Sévery et de Cottens conserveront les sacs noirs.

Les habitants de Sévery et de Cottens conserveront les sacs noirs. Image: Chantal Dervey - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La mise en place du principe du pollueur-payeur a fait l’objet d’intenses discussions à Séveryet à Cottens. Les deux villages, qui partagent une déchetterie, ont préféré étudier les possibilités qui s’offraient à eux en la matière plutôt que de se précipiter. Et c’est finalement la taxe au poids qui a séduit les autorités. Son entrée en vigueur est prévue au 1er février.

«Nous faisons partie des dernières communes récalcitrantes du canton, précise d’emblée Fabrice Marendaz, syndic de Sévery, dans un sourire. Nous venons d’installer une benne, accessible au moyen d’une carte électronique à prépaiement, qui permettra de peser les déchets.»

Selon le chef de l’exécutif, ce système est beaucoup plus juste que celui de la taxe au sac. Et n’est pas plus onéreux. Un avis que partage son homologue de Cottens. «Ce système nous permet de conserver une certaine indépendance et nous pouvons aussi offrir une prestation supplémentaire à nos habitants», argumente François Delay.

En effet, les Communes ont décidé d’installer la benne en dehors de la déchetterie, permettant un accès 24 h/24 à la population. «A côté, nous avons aussi ajouté un container pour récolter le verre», poursuit Fabrice Marendaz. Pour l’élu, la mise en place de la taxe au poids n’induira pas de grands bouleversements dans la vie des villageois. «Nous avons déjà un excellent taux de tri dans notre commune. Depuis dix ans, nous n’effectuons plus de ramassage au porte à porte. Les habitants ont déjà l’habitude de se déplacer pour jeter leurs ordures.»

Si la benne a été mise en fonction il y a quelques jours, la facturation n’interviendra pas avant début février. «Nous ne voulions pas introduire le nouveau système pendant les périodes de fêtes d’année. En plus, cela nous permet de tester le matériel durant un mois», conclut Fabrice Marendaz

Créé: 30.12.2014, 14h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.