Signy-Avenex fête son millénaire en se rendant compte qu’elle n’a pas 1000 ans

Histoire Un livre a été commandé pour l’anniversaire de la commune. On y découvre que la date de la première mention du village ne date pas de 1017 mais de 1166.

Les armoiries de Signy représentent une croix de Saint-Maurice, une abbaye à laquelle le village n'a probablement jamais été rattachée, selon les dernières études des historiens.

Les armoiries de Signy représentent une croix de Saint-Maurice, une abbaye à laquelle le village n'a probablement jamais été rattachée, selon les dernières études des historiens. Image: Fondation signéranne/Michel Perret

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le village de Signy-Avenex s’apprête à célébrer en grande pompe son 1000e anniversaire samedi. Tout est prêt pour accueillir les quelque 520 habitants. Tout serait parfait si la petite commune voisine de Nyon avait réellement 1000 ans. Mais elle est probablement plus récente. Un livre commandé par la Fondation Signéranne à l’occasion des festivités a mis en lumière une erreur historique. La première trace écrite ne date pas de 1017 mais remonte à 1166.

«C’est l’anecdote du livre, rigole Eugène Pradervand, ancien syndic et membre du comité de la Fondation Signéranne. Mais cela ne va pas nous empêcher de fêter notre millénaire pour animer le village.» La population n’était de toute façon pas au courant de l’erreur jusqu’à samedi, quand le livre est arrivé en tous-ménages dans les boîtes aux lettres. «Nous avons été discrets sur ce fait», reconnaît Eugène Pradervand.

Journaliste au bureau nyonnais de 24 heures, Madeleine Schürch est à l’origine de la découverte de l’erreur historique. Mandatée pour écrire le livre Signy-Avenex, un village acteur de sa région, elle a cherché à obtenir une copie de l’acte fondateur de la commune auprès des Archives cantonales. Il s’agit d’une charte signée du roi de Bourgogne Rodolphe III par laquelle il restitue de nombreuses possessions à l’abbaye de Saint-Maurice. Parmi ces biens figure le fisc de Sigiciacum, que les historiens et éditeurs ont longtemps identifiés comme désignant Signy.

Or, à la lumière de nouvelles études, les spécialistes s’accordent aujourd’hui à affirmer que le nom de Sigiciacum n’est pas Signy mais la commune haut-savoyarde de Sciez, au bord du Léman. La première mention du village suisse, sous la forme de Signei, remonte quant à elle à 1166.

La conséquence de cette malheureuse confusion est que les armoiries de Signy-Avenex ne sont plus en lien avec l’histoire du village. Le blason représente une croix de Saint-Maurice, abbaye à laquelle le village n’a probablement jamais été rattaché. Qu’importe, les autorités font contre mauvaise fortune bon cœur et ne sont pas décidées d’en changer.

A noter que si Signy n’apparaît dans l’histoire écrite qu’en 1166, Avenex est par contre plus ancien. Il est même millénaire depuis près d’un siècle déjà. Le hameau à vocation agricole est cité dans un jugement de 926. Ce dernier stipule qu’une veuve conservera ses terres d’Avenay, revendiquées par les parents de son mari défunt.

Signy-Avenex, un village acteur de sa région, de Madeleine Schürch. Ed. Cabédita. (24 heures)

Créé: 20.09.2017, 08h08

Articles en relation

Hôtel et bowling s'installeront derrière Signy-Centre

Loisirs Un centre de loisir combinant 18 pistes de bowling, un grand hôtel et un restaurant devrait voir le jour à la jonction de Nyon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...