Passer au contenu principal

Et si Sion avait pour Nyon la solution?

La refonte du centre-ville de la capitale valaisanne pourrait inspirer les desseins nyonnais

Nathalie Luyet (ancienne cheffe de l'Urbanisme à Sion) et Nicolas Servageaon (délégué économique) posent devant l'Espace des Remparts. Une placette coiffée de cerisiers sur laquelle se parquaient il y a dix ans voitures et ambulances.
Nathalie Luyet (ancienne cheffe de l'Urbanisme à Sion) et Nicolas Servageaon (délégué économique) posent devant l'Espace des Remparts. Une placette coiffée de cerisiers sur laquelle se parquaient il y a dix ans voitures et ambulances.
Odile Meylan
Ici la rue du Grand-Pont rendue aux piétons.
Ici la rue du Grand-Pont rendue aux piétons.
Odile Meylan
Même principe à la rue de Lausanne. Le concept de 'zone de rencontre' a permis de laisser un accès aux voitures. Et 'de limiter le risque d'oppositions', explique Nathalie Luyet.
Même principe à la rue de Lausanne. Le concept de 'zone de rencontre' a permis de laisser un accès aux voitures. Et 'de limiter le risque d'oppositions', explique Nathalie Luyet.
Odile Meylan
1 / 6

«Lorsque je m’observe, je m’inquiète. Et quand je me compare, je me rassure.» Jamais avare lorsqu’il s’agit d’illustrer ses propos, le syndic de Nyon, Daniel Rossellat, justifiait ainsi l’étude sur le commerce local nyonnais rendue publique au début du mois. A l’occasion d’un forum où, justement, la comparaison avec l’urbanisme sédunois, Prix Wakker 2013, était au programme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.