Un site qui réserve des surprises

InternetUne start-up morgienne adopte un concept qui cartonne déjà outre-Atlantique: la vente de boîtes surprises. Le site a été lancé jeudi.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Recevoir un paquet par la poste vaut toujours mieux que des factures. Mais lorsqu’il est rempli d’objets surprises, cela peut devenir encore plus amusant. C’est sur ce constat que Gabriel Burger et Emilie Amaron ont basé le business plan de leur nouveau site Internet, www.boitesurprises.ch, qui est en ligne depuis jeudi. Ce dernier propose, comme son nom le laisse deviner, des paquets dont le client ignore le contenu au moment de la commande.

Basée à Morges, l’entreprise a déjà lancé www.lejusteprix.ch il y a deux ans. Les internautes peuvent y acquérir chaque jour un produit différent comme des bijoux ou des gadgets à prix cassés. «Un jour, nous avons proposé une boîte surprise pour vider nos stocks et il y a eu une très forte demande. Nous avons vendu environ 300 paquets», se rappelle Gabriel Burger, 31 ans.

Nouveauté en Suisse

Issu du monde du marketing, le Morgien y voit une opportunité de se lancer dans une nouvelle aventure avec sa compagne, qui est en charge de toute la partie graphique des plates-formes. «Le concept fonctionne déjà très bien au Canada, aux Etats-Unis et même en France. Mais rien de ce genre n’a encore été fait en Suisse», précise le cofondateur.

Le choix peut être fait entre plusieurs thématiques, telles qu’animaux, avec des objets pour nos amis à quatre pattes, cuisine ou encore érotique. Pour les plus téméraires, le site propose des boîtes 100% surprises et les deux jeunes entrepreneurs fourmillent d’idées pour en créer des nouvelles. «Le but est que les gens découvrent des produits utiles, qu’ils ne trouveraient pas ailleurs. Pas des ramasse-poussière qui traîneraient sur la table de nuit!»

Créé: 02.12.2016, 22h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.