Six scouts traverseront 26 cantons en train en un temps record

ChallengeSix jeunes nyonnais vont tenter vendredi de battre le record de vitesse de traversée de la Suisse en transports publics.

Cinq des six participants au Swiss Train Challenge.

Cinq des six participants au Swiss Train Challenge. Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Si chaque année il y a un changement d'horaire, c'est bien pour améliorer le réseau. Nous nous sommes donc dit qu'il devait y avoir moyen de battre le record de 19h46 établi par Nicolas Rossé de la RTS». 18h27, pas une minute de plus. C'est le temps que devrait prendre le voyage en train de six scouts nyonnais, Dante O’Neil, Michaël Juillard, Tiffany Bucciol, Stéphane Mouraux, Fabien Bourqui et Raphaël Zufferey, qui ont décidé de se lancer un challenge pour le week-end de l'Ascension: poser le pied dans les 26 cantons en effectuant le trajet le pus rapide possible en transports publics.

Adeptes de challenges, ils se sont réunis une après-midi afin de trouver les connexions les plus adaptées pour pouvoir relever leur défi. «Nous avons enregistré tous nos trajets dans l'application CFF, nous avons étudié les plans des gares, nous savons où sortir du train pour optimiser les changements... rien n'est laissé au hasard. Mais c'est tout de même le hasard qui décidera si on y arrive ou pas», déclare Stéphane Mouraux. Le périple démarrera à 5h23 vendredi matin et devrait, si tout se déroule comme prévu, prendre fin à Airolo, à 23h50.

La date, elle non plus, n'a pas été choisie aléatoirement. Vendredi n'étant pas un jour férié, toutes les lignes fonctionnent à la fréquence habituelle, mais elles sont moins surchargées par les pendulaires, qui pour une bonne partie font le pont. «Les retards entraînés d'habitude par ces usagers seront donc moins importants. De plus, il n'y a pas de travaux prévus sur les lignes qui nous intéressent ce jour-là», ajoute le scout.

Même si les six jeunes, âgés de 20 à 25 ans, arrivent à prendre de l'avance en début de journée, certaines correspondances pourraient s'avérer critiques, comme celle de Gais, en Appenzell, où ils disposeront de seulement deux minutes pour effectuer le changement de train.

«Si on la loupe, on rebondira sur le moment! » Habitués à «survivre dans la nature», les compétences acquises au sein des scouts leur seront utiles. Étrange de les voir évoluer en milieu urbain? «Les gens ont une image très stéréotypée des scouts: chemise bien fermée, chaussettes bien montées, en symbiose avec la nature. Mais nous aimons aussi faire des choses plus visibles, des animations en ville, on garde notre uniforme et notre foulard mais on fait des activités plus atypiques», confirme l'ancien chef scout.

Suivez leur périple, dès vendredi, 5h23 en live sur nos comptes Instagram, Twitter et Facebook, ainsi que sur la page Facebook du #swisstrainchallenge. (24 heures)

Créé: 05.05.2016, 21h17

Suivez le Swiss Train Challenge en live



Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.