Les soldats du feu auront des locaux plus spacieux à Aubonne

La CôteL’Exécutif aimerait déplacer la caserne vers la déchetterie. La voirie pourrait reprendre le local du feu, avant de céder sa place aux écoles.

Luc-Etienne Rossier, syndic d’Aubonne, et ses collègues municipaux souhaitent construire une nouvelle caserne.

Luc-Etienne Rossier, syndic d’Aubonne, et ses collègues municipaux souhaitent construire une nouvelle caserne. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Ville d’Aubonne raffole des jeux de société grandeur nature. Alors qu’une partie de Monopoly est en cours avec la SEFA et Merck Serono portant sur des échanges stratégiques de parcelles, elle s’apprête à se lancer dans un jeu de dominos assez impressionnant.

Au cœur de la partie, on retrouve la caserne des pompiers. Située à proximité du site scolaire du Chêne, au milieu de la ville, elle devrait être déplacée vers la déchetterie du Chétry, au nord de la localité. La voirie – voisine des locaux du feu – pourrait alors s’étendre provisoirement. Voilà pour le résumé de la partie. En réalité, les choses ne sont pas aussi simples. Et il existe encore plusieurs énigmes à résoudre avant que les autorités ne dévoilent leur stratégie définitive.

«Nous espérons construire la nouvelle caserne d’ici à trois ans», précise Luc-Etienne Rossier, syndic. Pour cela, la Municipalité devra préalablement légaliser l’implantation du nouveau bâtiment du feu, estimé à quelque 5 millions de francs, dans le secteur du Chétry.

Une position plus centrale
Cette solution comporterait plusieurs avantages. Les soldats du feu disposeront de locaux plus spacieux qu’actuellement. Mais surtout, ils seront beaucoup mieux placés. Au nord d’Aubonne, le futur emplacement assurerait une position plus centrale aux sapeurs-pompiers. «Si la fusion avec nos voisines (ndlr: Montherod, Saint-Oyens, Saubraz) devait aboutir, la future caserne serait au cœur de la nouvelle commune», confirme encore le syndic.

De plus, le local actuel des pompiers se trouve pile en face du futur bâtiment scolaire du Cœur du Chêne, encore en cours de construction. Ce qui pose des problèmes de cohabitation entre pompiers et écoliers, lorsque l’alerte est donnée.

Par la suite, la Municipalité aimerait dédier le local des pompiers à la voirie, dispersée actuellement aux quatre coins de la commune. «Ce serait toutefois une solution temporaire, explique encore le chef de l’Exécutif. Nous avons établi un schéma directeur dans le secteur du Chêne en collaboration étroite avec les habitants, les professeurs et les commerçants du quartier. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il fallait entièrement dédier ce site aux écoles. C’est toutefois une vision que nous avons à long terme, à l’horizon 2020-2025.»

Le casse-tête de la voirie
De quoi laisser encore le temps de dénicher un nouvel emplacement pour la voirie communale, qui sera obligée de déménager. Un dossier qui s’annonce d’ailleurs comme un véritable casse-tête. «Sur cette question, nous sommes encore hésitants», confie Luc-Etienne Rossier.

Tout dépendra de la décision prise par la Coopérative de l’abattoir régional de Rolle et environs (CARRE), qui tenait une assemblée hier soir. Pour mémoire, d’ici à 2017, cette dernière devra quitter son site d’abattage de Rolle et cherche activement une nouvelle terre d’accueil. Aubonne est l’une des options les plus sérieuses retenues par le comité. Ce dernier lorgne un bout de terrain du côté de la déchetterie aubonnoise.

«Si l’abattoir ne se réalisait pas, on montrait notre voirie du côté de Chétry, précise enfin le syndic. Sinon, il nous reste encore une solution de repli.»

Créé: 17.04.2015, 10h36

Articles en relation

Aubonne concrétise sa rocade de terrains

Urbanisme La Ville compte racheter la place de la Gare, propriété de la SEFA. Celle-ci récupérerait le collège de Pré Baulan et vendrait son bâtiment à Merck Serono. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.