Passer au contenu principal

Succès pour le black Friday, mais est-ce suffisant?

A Chavannes-de-Bogis, avec son «black Friday», Manor a fait le plein vendredi. Une illustration des efforts fournis par le commerce de détail pour garder ses clients.

Les clients se sont pressés vendredi pour faire leurs achats de Noël à prix réduits.
Les clients se sont pressés vendredi pour faire leurs achats de Noël à prix réduits.
VANESSA CARDOSO

Loin de la folie américaine, Manor s’offrait néanmoins hier un «black Friday», une ouverture plus tôt (8 heures), une fermeture tardive (22 heures) et, surtout, 30% de rabais sur une grande partie de son assortiment. D’un français mâtiné d’un pétillant accent américain, Alexandra poursuit: «Je voulais absolument trouver un jouet spécifique pour mon fils, je suis donc venue tôt!» Son Caddie plein, elle se presse alors vers les caisses. «Je vais le vider dans la voiture et je reviens, j’ai de loin pas fini!» Accompagné de son fils, ce quadragénaire vaudois s’en va lui aussi le chariot bien rempli. Il est presque 11 heures. «Mon fils n’ira pas au cours aujourd’hui. Mais ça valait le coup!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.