La Suisse de 1815 au musée national

PranginsLa nouvelle exposition temporaire du Château de Prangins revient sur les fondements de notre neutralité au lendemain de la chute de Napoléon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La Suisse redessinée. De Napoléon au Congrès de Vienne». Avec cette exposition (du 13 mars au 13 septembre), le Musée national de Prangins met en lumière le rôle crucial accordé à la Suisse lors du redécoupage de l’Europe au Congrès de Vienne en 1815.

C’est aussi à cette date que les cantons de Neuchâtel, du Valais et de Genève sont entrés dans la Confédération, notamment pour donner des frontières mieux défendables à la Suisse, frontières qui sont toujours les siennes.

Les grandes puissances européennes reconnaissent alors la souveraineté, l’indépendance et la neutralité de la Suisse. Ces thématiques ne sont pas seulement abordées en montrant des objets emblématiques. La commissaire de l’exposition, Nicole Staremberg, a cherché à tisser des liens avec les préoccupations des Suisses d’aujourd’hui au travers de micros-trottoirs et d’interviews d’historiens, à découvrir tout au long de la visite.

«L’idée est d’inviter le visiteur à se questionner sur notre rapport à l’Europe et sur notre neutralité», précise-t-elle.

Enfin, une borne interactive montre que le quotidien des Suisses de l’époque est moins affecté par le Congrès de Vienne que par la famine qui sévit suite à l’éruption d’un volcan en Indonésie!

Première expérience du genre, le musée, personnifié par Nicole Staremberg, sortira de ses murs pour s’inviter dans les écoles de Suisse romande avec les questions soulevées dans l’exposition.

A noter que la date de 1315 (bataille de Morgarten) sera traitée au Forum de l’histoire suisse à Schwytz et que celle de 1515 (Marignan) au Landesmuseum à Zurich. (24 heures)

Créé: 10.03.2015, 19h29

Infos

Musée national suisse
www.chateaudeprangins.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.