Passer au contenu principal

La syndique de Chigny ne terminera pas la législature

Claire Richard a annoncé sa démission mercredi, à six semaines de la passation de pouvoir avec son successeur. Explications.

Claire Richard a annoncé mercredi qu'elle quittait ses fonctions de cheffe de l'Exécutif de Chigny.
Claire Richard a annoncé mercredi qu'elle quittait ses fonctions de cheffe de l'Exécutif de Chigny.
FLORIAN CELLA

A six semaines de la fin de la législature, Claire Richard jette l’éponge. La syndique de Chigny a annoncé mercredi qu’elle quittait son poste après dix-huit ans au sein de l’Exécutif, dont cinq à sa tête, rapporte le Journal de Morges.

Pour quelles raisons l’élue, qui avait renoncé à briguer un nouveau mandat, a-t-elle pris cette décision, alors qu’elle s’apprêtait à passer le flambeau à son successeur, Charles-Henri de Luze? «Je me retrouve avec quatre collègues à l’ego plutôt développé, qui ont tous été réélus pour la prochaine législature. Il est difficile de trouver une place dans ce contexte, glisse Claire Richard. Cela ne sert à rien de s’accrocher. J’ai donc repris ma liberté.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.