Les travaux mettent les commerçants morgiens dans l’impasse

NuisancesUne ville criblée de chantiers décourage les clients à se rendre dans les enseignes de la Coquette.

Les chantiers fleurissent un peu partout à Morges.

Les chantiers fleurissent un peu partout à Morges. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’y a pas que les automobilistes qui subissent les nombreux travaux en ville de Morges (24 heures du 14 août). Les commerçants essuient également des dommages collatéraux. À commencer par les enseignes présentes dans le secteur de la gare, en chantier depuis plus de deux ans avec la construction du Quartier des Halles et de l’Îlot Sud, où un millier de nouveaux habitants poseront leurs valises d’ici à 2021. «L’impact a été assez important, assure Bernard Domon, le patron du McDonald’s situé dans le bâtiment des CFF. Notre chiffre d’affaires a diminué de plus de 10%. Nous subissons les nuisances liées directement aux réalisations en cours, mais aussi l’accès limité à la place de la Gare, où il n’est plus possible de se parquer. Nous avons réussi à conserver la présence des étudiants à midi, mais nous avons perdu beaucoup de clientèle le soir. De plus, des marginaux se sont déplacés près de notre restaurant depuis le début des travaux. On espère que cette situation n’est que provisoire, car c’est compliqué.»

Son de cloche similaire quelques mètres plus loin, du côté du Croco’s Café, même si le patron ne voit pas tout en noir. «Il est vrai que l’on a perdu des clients, mais on a désormais des ouvriers présents sur les chantiers, qui viennent régulièrement, observe Patrick Delessert. Néanmoins, il y a des périodes où l’on aurait pu réaliser un chiffre d’affaires plus élevé. Je pense notamment à l’été 2018, qui a été magnifique au niveau de la météo, mais durant lequel nous avions malheureusement de la poussière jusque dans les buffets.»

Reconquérir la clientèle Présidente de l’Association des commerçants de Morges, qui regroupe quelque 150 enseignes, Cécile Hussain-Khan tente quant à elle de relativiser: «C’est la saison. Que ce soit à la campagne ou en ville, il y a des trous qui se creusent un peu partout et des routes fermées. Évidemment, cela a un impact sur les ventes, car les gens n’ont pas envie de venir à Morges de peur de ne pas trouver de places de parc ou parce que ce n’est pas drôle de flâner au milieu des chantiers. Mais ces travaux sont nécessaires et on ne peut vraiment pas y échapper. Le grand défi sera de reconquérir la clientèle que l’on a perdue.»

Très compréhensive, celle qui a sa boutique en plein centre-ville salue également les efforts qui ont été réalisés par l’Exécutif: «La Commune a entendu nos requêtes. Les places de parcs temporairement supprimées ont été compensées.» Une information que confirme le municipal Jean-Jacques Aubert: «À la suite de discussions avec les commerçants, nous avons ouvert des zones de stationnement au Parc des Sports, jusque vers le camping. Par ailleurs, nous faisons notre maximum pour que les surfaces investies par les chantiers soient libérées le plus rapidement possible. Ce qui a par exemple été le cas à la place Dufour. Les travaux créent néanmoins d’inévitables nuisances pour les commerçants et tous ceux qui souhaitent se rendre à Morges.»

Créé: 22.08.2019, 15h19

Articles en relation

Gymkhana routier dans une ville percée de partout

Morges Les chantiers n’ont pas fini de rendre le trafic chaotique dans une cité déjà saturée. L’accueil de nouveaux habitants est à ce prix. Plus...

Un festival pour mettre en lumière les associations

Morges Le Colibris Festival investira les quais le dimanche 25 août. Plus...

Priée de mettre de l'ordre dans ses subventions, la ville avait tout bon!

Morges Les manifestations sont soutenues équitablement, mais la transparence faisait défaut jusqu'ici. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.