Passer au contenu principal

Des tulipes pour combattre la poliomyélite

La traditionnelle Fête de la Tulipe de Morges accueille cette année une cause solidaire afin de venir en aide aux personnes atteintes de poliomyélite.

Edy Bucher derrière «son» massif de tulipes «polio» qui devrait fleurir ces prochains jours.
Edy Bucher derrière «son» massif de tulipes «polio» qui devrait fleurir ces prochains jours.
SARAH REMPE

«Changer le monde, changer les cœurs avec des bouquets de fleurs.» Laurent Voulzy ne s’y trompait pas et sa chanson colorée pourrait être l’hymne de la Communauté Suisse des Intérêts du Syndrome Post-Polio (CISP).

En effet, dans le cadre de la Fête de la Tulipe 2017 qui a lieu jusqu’au 14 mai au Parc de l’Indépendance, un massif de fleurs a été spécialement conçu afin de lever des fonds pour luter contre la poliomyélite (ndlr: une maladie infectieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et pouvant entraîner une paralysie totale).

Des polios pour la polio

À l’origine de ce projet, Edy Bucher, membre du comité de la CISP, personnellement atteint de poliomyélite (ou polio) depuis 1952. Il avait alors 7 ans. «Il y a une année, j’ai découvert qu’il existait une tulipe qui s’appelait Polio en Hollande, explique-t-il. Ça m’a tout de suite fait tilt et je me suis dit qu’il fallait absolument que je commande des bulbes.»

Créée dans le cadre de l’action «End Polio Now», cette variété de tulipes en porte les couleurs. «C’est le Rotary club batave qui a demandé à créer cette fleur, raconte Edy Bucher. Une polio pour combattre la polio, c’est une jolie histoire.» Le septuagénaire a donc importé des bulbes en Suisse afin de pouvoir poursuivre l’action du Rotary. «Lorsque j’en ai parlé à l’organisation de la Fête de la Tulipe, tout le monde a été enchanté, se souvient Edy Bucher. Le jardinier a cherché le meilleur emplacement pour qu’un maximum de monde puisse découvrir notre massif.»

Un massif qui est en train de fleurir, laissant apparaître ses tulipes rouge et jaune. «Elles sont magnifiques. Et après quelques semaines, elles vont changer de couleur et devenir blanches. Un joli blanc, très apaisant.» La couleur de la pureté, comme un signe d’espoir envers les malades qui pourraient guérir grâce au pouvoir des fleurs.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.