Passer au contenu principal

L’union sacrée pour doper les commerces morgiens

Souvent dos à dos sur les places de parc ou les horaires, ville et marchands veulent coopérer pour améliorer leur attractivité.

Des voitures en file indienne sur les axes principaux, des places de parc saturées, une réputation de Lucky Luke des amendes sur les pare-brise, la Ville de Morges ne donne pas vraiment l’image d’un paradis pour les adeptes du shopping.

C’est d’ailleurs un constat partagé par la Municipalité – sans doute un brin plus nuancé –, puisque celle-ci a mandaté une vaste étude pour prendre le pouls de sa vitalité économique et, si possible, quelques mesures. Avec des résultats moins alarmistes qu’il n’y paraît, puisque les 800 emplois liés au commerce de détail (pour 184 magasins) connaissent une courbe plate que les premiers concernés eux-mêmes n’imaginaient pas.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.