L’Usine à Gaz compte sur une saison extra-muros pour survivre

NyonLes travaux d’extension de la salle de spectacle nyonnaise débutent en juin, mais l’association qui la gère ne sait toujours pas sous quelles conditions assumer son mandat.

L'Usine à gaz de Nyon ferme fin mai. Pour deux ans de travaux.

L'Usine à gaz de Nyon ferme fin mai. Pour deux ans de travaux. Image: Alain Rouèche

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Municipalité de Nyon ayant trouvé un accord avec le dernier opposant, les travaux d’extension de l’Usine à Gaz vont enfin démarrer à la mi-juin. La nouvelle, tombée fin janvier, a provoqué un grand soulagement du côté de l’association qui gère la salle de spectacle depuis vingt ans. Car elle a dû attendre ces travaux pendant plus de deux ans après l’octroi du crédit de construction de 16 millions de francs par le Conseil communal. Situation qui a obligé son directeur artistique à élaborer un programme de six mois en six mois.

Outre ce retard, la volonté exprimée l’an dernier par des élus de mettre au concours la direction et la gestion de ce futur centre culturel régional a plongé l’association dans une situation de doute et d’incertitude quant à son avenir. La question est de savoir ce qui va se mettre en place pour l’année prochaine, alors que le directeur de l’Usine, Pierre-Yves Schmidt, a décidé de partir en avril prochain et que la campagne de recrutement pour le remplacer n’est pas lancée.

Assurer le spectacle
Sur le plan administratif, la convention quinquennale de subventionnement qui liait l’association à la Ville de Nyon, au Conseil régional et au Canton est arrivée à échéance le 31 décembre 2017. Des discussions sont en cours pour assurer la période transitoire. Le projet prévoyant la rénovation de la salle de spectacle actuelle, puis la construction d’une deuxième salle, l’Usine à Gaz ne sera pas exploitable pendant une année, voire deux. Elle fermera à fin mai.

La Ville de Nyon, qui finance 40% du budget annuel de l’Usine – ce dernier s’élève à près de 1 million de francs –, a reconduit pour 2018 l’ancienne convention. Le texte prévoyait d’organiser des concerts et spectacles extra-muros durant la période de travaux.

«Faire une saison hors murs a peu de sens»

L’association a encore réaffirmé cette semaine sa volonté de mettre sur pied une saison dès l’automne prochain, afin de maintenir les activités et la visibilité de l’institution durant cette fermeture. Comme le précisait sa présidente, Monique Chevalley Piguet, le comité de l’Usine souhaite organiser des spectacles dans d’autres salles nyonnaises, comme la Colombière ou le temple, ainsi que dans deux ou trois lieux de la région. Mais cette approche ne fait pas l’unanimité, d’autant plus que l’annonce en novembre dernier de la démission du directeur de l’Usine, qui avait préparé le terrain dans ce sens, a changé la donne. «Le Service de la culture et la Municipalité estiment que faire une saison hors murs a peu de sens, car le rapport entre les investissements nécessaires pour monter des spectacles ailleurs et le bénéfice attendu n’est pas favorable. Mieux vaut se concentrer sur le chantier à venir et avoir avec l’association de bonnes discussions pour préparer la gestion future du lieu», estime le syndic, Daniel Rossellat.

Mais rien n’est décidé, assure Fabienne Freymond Cantone, municipale de la Culture en charge du dossier. «Nous planchons toujours avec l’association sur différents scénarios. Car il faut être conscient que sans saison hors murs, l’Usine à Gaz perdra les appuis financiers du Canton, de la Loterie Romande et du Conseil régional. Et qu’avec une salle fermée, il n’y a plus les recettes de billetterie, de location de salle et du bar. En outre, s’il ne se passe rien pendant deux ans, l’association peinera à garder ses bénévoles.»

Le Conseil régional se retire Conséquence, le Conseil régional, qui avait déposé un préavis pour reconduire sa subvention annuelle de 100'000 francs sur trois ans, a décidé mercredi de retirer l’objet de l’ordre du jour du prochain Conseil intercommunal. «La commission planchait sur le sujet lorsque nous avons appris qu’une saison hors murs n’était pas garantie, explique Gérard Produit, responsable de la culture au comité directeur. Or c’est cette programmation extra-muros, intéressante pour la région, qui justifiait le maintien de notre soutien financier.» Le Conseil régional versera certes sa contribution pour le premier semestre, soit 50'000 francs, mais attendra d’y voir plus clair avant de revenir avec un nouveau préavis. (24 heures)

Créé: 02.03.2018, 20h13

Articles en relation

A l’Usine à gaz de Nyon, le spectacle continue

Programme La dernière opposition à l’extension de la salle a été levée, mais un recours pourrait tout retarder. En attendant, les artistes sont au rendez-vous. Plus...

Sous pression, le directeur de l'Usine à gaz de Nyon démissionne

Culture A la tête de la salle de spectacles depuis quinze ans, Pierre-Yves Schmidt a choisi de quitter son poste. Plus...

L'Usine à Gaz s'aventure hors de ses murs

Nyon La salle de spectacle présente sa programmation pour les mois à venir. Elle propose des dates à Rolle et à Coppet, par exemple. Plus...

Les travaux de l’Usine à Gaz repoussés à février

Nyon Il faudra patienter encore (au moins) six mois supplémentaires avant de démarrer la construction de la nouvelle salle. Le FAR revoit ses plans Plus...

L’Usine à Gaz de Nyon a échappé au référendum

Conseil communal Les élus ont approuvé à une forte majorité la construction d’une 2e salle. Non sans poser des conditions sur sa gestion future. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...