Une vague mauve déferle sur Nyon

Grève des femmesLe clou de la grève des femmes à Nyon a réuni plus de 600 personnes sur la place du Château peu avant 16h.

Nyon, place de la Gare ce vendredi 14 juin

Nyon, place de la Gare ce vendredi 14 juin Image: Raphaël Ebinger

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une ambiance joyeuse, les féministes ont défilé jusqu'à la place de la Gare, bouclant la circulation pendant près de 40 minutes. Des chants en "solidarité avec les femmes du monde entier" ont résonné. Dans la foule, les slogans revendiquant l'égalité, la liberté de disposer de son corps ou encore l'abandon du patriarcat étaient visibles.

Dans le cortège, les syndicats étaient présents, avec une forte délégation d'UniGlobal, la fédération internationale des syndicats dont le siège est à Nyon.

Le collectif féministe est très satisfait des actions menées durant la journée. Lors du pique-nique organisé à midi sur la place Saint-Martin, près de 300 personnes s'y sont arrêtées. "C'est très réjouissant de constater qu'autant de personnes, et parmi eux beaucoup d'hommes, se sentent aussi concernées", juge Chloé Démétriadès, l'une des leader du groupe, qui reconnaît toutefois avoir essuyé quand même quelques insultes durant la journée.

Si l'esprit de la manifestation était festive, une voiture a essayé de forcer le passage sur la place Saint-Martin. Les policiers ont dû intervenir pour calmer la situation. Ils ont ensuite fermé la route.

Une dernière action sera menée à Nyon vendredi alors que la plupart des manifestantes auront rejoint le grand rassemblement à Lausanne. A 18h30, les vendeuses et vendeurs défileront en ville depuis la rue de la Gare. Ils protesteront contre l'extension des horaires des magasins et pour l'égalité salariale. Un référendum est en cours de récolte de signatures à Nyon contre une décision de la Municipalité de permettre aux commerces de fermer plus tard.

Plusieurs manifestantes, parmi les moins radicales, ont exprimé leurs critiques contre le fait de mêler le référendum à la grève des femmes. "Le message de la journée, pour obtenir l'égalité, est phagocyté par les revendications politiques", regrette Louise, une quadragénaire de Gland.

Créé: 14.06.2019, 17h43

Articles en relation

15h24: l'heure de demander une augmentation

Grève des femmes Marre de gagner moins que vos collègues masculins? Trois conseils pour négocier efficacement votre salaire Plus...

À Yverdon, la grève des femmes bat son plein

Egalité Près de 300 personnes étaient réunies sur la place Pestalozzi. À 16 h 30, le cortège emmené par les grévistes s'est rendu à la gare. Plus...

Les vulves féministes disparaissent d'Yverdon

Grève des femmes Le collectif de la grève des femmes d’Yverdon avait orné le site de Clendy, le plus grand alignement de menhirs de Suisse, de vulves en tissu. Elles ont été arrachées au petit matin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.