Vale s’oppose à payer 212 millions d’arriérés

Exonérations fiscales Le géant minier brésilien, basé à Saint-Prex, conteste la nouvelle décision de taxation auprès du canton.

Le site de Vale International à St-Prex.

Le site de Vale International à St-Prex. Image: CHRIS BLASER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il fallait s’y attendre. La société Vale International SA a contesté la nouvelle taxation auprès de l’administration cantonale des impôts qui lui réclame 212 millions d’arriérés pour la période 2006-2009. Cette dernière se penche actuellement sur cette opposition.

L’information, révélée par le Temps, est confirmée par Geert van der Molen, tax director du géant minier brésilien, qui ne souhaite pas s’exprimer davantage. «La décision sera prise rapidement», détaille pour sa part Philippe Maillard, chef de l’Administration cantonale des impôts. Vale disposera ensuite d’un droit de recours auprès du Tribunal cantonal, voire même de l’instance fédérale.

Pour rappel, en mars, le canton s’était rallié à la décision de Berne, qui demandait que l’allégement fiscal de 80% de l’impôt fédéral direct soit ramené à 60%. La semaine dernière, le Tribunal cantonal a jugé que le recours du fisc suisse contre la décision du fisc vaudois n’avait plus sa raison d’être, puisque le canton a fait machine arrière et qu’un accord a été trouvé entre-temps.

Créé: 11.06.2012, 15h15

Articles en relation

La justice force Vale à payer 212 millions d’arriérés

Exonérations fiscales Le Tribunal cantonal déboute le géant minier brésilien et admet qu’il n’a pas payé assez d’impôts fédéraux. Plus...

Comment l'entreprise Vale a appris qu'elle était dans la tourmente

St-Prex Le directeur Tax du géant minier raconte l’escalade qui a mené à un redressement de 212 millions de francs, qu’un tribunal doit confirmer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.