Passer au contenu principal

Vent d’opposition à Aubonne contre une antenne téléphonique de Sunrise

Des locataires prient les Retraites Populaires de renoncer à installer une antenne téléphonique.

Les antennes émettent des champs électromagnétiques.
Les antennes émettent des champs électromagnétiques.
Michel Perret

Au centre de la commune d’Aubonne, quelque 70 locataires se battent pour empêcher l’implantation d’une nouvelle station de téléphonie mobile Sunrise sur le toit d’un immeuble. En cause, l’antenne de ladite installation qui aurait des effets néfastes sur la santé des habitants. «Dans ces quartiers familiaux vivent de nombreux enfants en bas âge ainsi que des seniors, particulièrement vulnérables aux rayonnements électromagnétiques», développent Marc et Maryline Delacour Meneghin dans un courrier adressé à la Caisse de pension de l’État de Vaud (CPEV), propriétaire du lieu.

La lettre est de plus agrémentée du soutien de la Municipalité, qui souhaite que les inquiétudes des opposants ne soient pas ignorées. «Lors de la mise à l’enquête en 2015, il y avait eu de nombreuses oppositions, détaille le syndic d’Aubonne, Luc-Étienne Rossier. Nous avions donc fait vérifier si l’antenne correspondait aux normes légales, ce qui était le cas.» Le permis de construire avait ainsi été délivré.

Or l’installation étant désormais imminente, les habitants ont choisi de contacter les propriétaires. «Notre but est d’avoir le maximum de soutien afin de provoquer, si ce n’est la rupture pure et simple du contrat, au moins une prise de conscience», ajoute Marc Meneghin.

De son côté, la CPEV a décidé de considérer la demande formulée. «Ces courriers ont retenu toute notre attention, affirme Gérard Greuter, fondé de pouvoir à la division immobilier des Retraites Populaires (gérante de la CPEV). Un contact a d’ores et déjà été pris avec Sunrise afin d’étudier toutes les possibilités et de trouver une solution pouvant satisfaire au mieux l’ensemble des parties prenantes. Renoncer à l’implantation de cette antenne figure parmi les pistes actuellement analysées. La décision finale sera communiquée prochainement.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.