Passer au contenu principal

Ce que veulent les adolescents du district de Nyon

Le Conseil des jeunes régional a rejoint un projet suisse pour sonder sa communauté et connaître son engagement politique

Le comité du Conseil des jeunes du district de Nyon sonde aujourd'hui les moins de 25 ans pour connaître leurs aspirations.
Le comité du Conseil des jeunes du district de Nyon sonde aujourd'hui les moins de 25 ans pour connaître leurs aspirations.
Vanessa Cardoso-A

«Changer la Suisse: aussi facile que de prendre un selfie.» C’est la promesse du projet «engage.ch» qui se développe dans le district de Nyon jusqu’à la fin du mois, sous l’impulsion du Conseil des jeunes de la région. Toutes les écoles secondaires ont été invitées à y participer.

Le projet a été lancé par la Fédération suisse des parlements des jeunes, dont l’entité du district de Nyon fait partie. La démarche poursuit deux objectifs. Le premier est de mieux connaître les liens qu’entretiennent les jeunes avec la société qui les entoure. Une enquête sonde ainsi leurs habitudes en termes de participation à la vie civile, leur activisme ou encore par quels moyens ils s’informent. «Les résultats nous montreront de manière précise si les jeunes s’engagent en politique, explique Damien Richard, président du Conseil des jeunes du district de Nyon. Nous nous réjouissons de pouvoir analyser de telles données, qui n’ont jamais été récoltées auparavant.»

Pour le Conseil des jeunes, qui s’est constitué au mois de septembre 2017, les résultats permettront de mieux définir les aspirations de leur public et d’orienter ses actions pour les contenter. Les conclusions du sondage seront également transmises aux communes lors d’une rencontre fixée à la fin du mois. Les données traitées pourraient alors influencer la politique de jeunesse des collectivités publiques.

Le second pan du projet est d’offrir une plateforme aux adolescents et aux jeunes adultes pour affirmer leurs souhaits et leurs idées concernant l’avenir du district. Cette liste de propositions concrètes servira elle aussi à aiguiller les actions du Conseil des jeunes. Le projet «engage.ch» encourage les jeunes à prendre une part active dans la vie des communes et dans la société en général. «Ils doivent pouvoir participer eux-mêmes aux prises de décision qui les concerne», insiste Jonas Follonier, collaborateur du projet pour la Romandie.

La récolte des données se passe via une plateforme Internet. Des supports physiques, sous forme de cartes postales, ont également été distribués pour la partie concernant les désirs pour le district. Depuis le 19 février, une cinquantaine de formulaires ont été remplis.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.