Ce que veulent les adolescents du district de Nyon

EnquêteLe Conseil des jeunes régional a rejoint un projet suisse pour sonder sa communauté et connaître son engagement politique

Le comité du Conseil des jeunes du district de Nyon sonde aujourd'hui les moins de 25 ans pour connaître leurs aspirations.

Le comité du Conseil des jeunes du district de Nyon sonde aujourd'hui les moins de 25 ans pour connaître leurs aspirations. Image: Vanessa Cardoso-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Changer la Suisse: aussi facile que de prendre un selfie.» C’est la promesse du projet «engage.ch» qui se développe dans le district de Nyon jusqu’à la fin du mois, sous l’impulsion du Conseil des jeunes de la région. Toutes les écoles secondaires ont été invitées à y participer.

Le projet a été lancé par la Fédération suisse des parlements des jeunes, dont l’entité du district de Nyon fait partie. La démarche poursuit deux objectifs. Le premier est de mieux connaître les liens qu’entretiennent les jeunes avec la société qui les entoure. Une enquête sonde ainsi leurs habitudes en termes de participation à la vie civile, leur activisme ou encore par quels moyens ils s’informent. «Les résultats nous montreront de manière précise si les jeunes s’engagent en politique, explique Damien Richard, président du Conseil des jeunes du district de Nyon. Nous nous réjouissons de pouvoir analyser de telles données, qui n’ont jamais été récoltées auparavant.»

Pour le Conseil des jeunes, qui s’est constitué au mois de septembre 2017, les résultats permettront de mieux définir les aspirations de leur public et d’orienter ses actions pour les contenter. Les conclusions du sondage seront également transmises aux communes lors d’une rencontre fixée à la fin du mois. Les données traitées pourraient alors influencer la politique de jeunesse des collectivités publiques.

Le second pan du projet est d’offrir une plateforme aux adolescents et aux jeunes adultes pour affirmer leurs souhaits et leurs idées concernant l’avenir du district. Cette liste de propositions concrètes servira elle aussi à aiguiller les actions du Conseil des jeunes. Le projet «engage.ch» encourage les jeunes à prendre une part active dans la vie des communes et dans la société en général. «Ils doivent pouvoir participer eux-mêmes aux prises de décision qui les concerne», insiste Jonas Follonier, collaborateur du projet pour la Romandie.

La récolte des données se passe via une plateforme Internet. Des supports physiques, sous forme de cartes postales, ont également été distribués pour la partie concernant les désirs pour le district. Depuis le 19 février, une cinquantaine de formulaires ont été remplis. (24 heures)

Créé: 04.03.2018, 15h48

Articles en relation

Dix jeunes gonflés à bloc pour le district de Nyon

Politique Le Conseil des Jeunes sera constitué le 19 septembre, avant de savoir si les autorités lui attribueront une subvention. Plus...

Marco Carenza, le plus jeune président du Conseil de Nyon

Politique A 21 ans, l’élu agrarien devient premier citoyen de la ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trump annule sa rencontre avec Kim Jong-un, paru le 25 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...