Passer au contenu principal

[Vidéo] De la carrière au béton, l'itinéraire du gravillon

Entre Apples et Gland, la production de la carrière des Délices transite uniquement par le rail.

Il est 7 heures ce vendredi matin, sur les hauts d’Apples. Tandis que le soleil grimpe au-dessus du Léman et des champs, une imposante pelleteuse commence à grignoter l’immense carrière des Délices, exploitée depuis juillet après plus de dix ans de gestation. D’ici à quinze ans, 1,6 million de mètres cubes de terre en auront été extraits.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.