Passer au contenu principal

«Je voudrais redonner aux gens le goût du vélo»

Il a lâché sa carrière pour vivre du vélo. Dans son magasin de Rolle, Arturo Morell bichonne d’étranges engins.

Arturo Morell devant son magasin de la Grand-Rue, avec le fameux Velocino, réplique d’un modèle de bicyclette urbaine lancée à l’époque de Mussolini.
Arturo Morell devant son magasin de la Grand-Rue, avec le fameux Velocino, réplique d’un modèle de bicyclette urbaine lancée à l’époque de Mussolini.
Florian Cella

C’est un drôle de deux-roues. Il ressemble à un vélocipède grand-bi du XIXe siècle, mais en version réduite, avec les roues inversées, soit la petite devant et la grande, surmontée d’une selle, à l’arrière. Ce Velocino, remis récemment au goût du jour par une entreprise italienne, est l’une des curiosités que présente Arturo Morell dans le magasin de cycles qu’il a ouvert il y a deux ans à Rolle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.