Passer au contenu principal

Le lac de Sauvabelin ne reverra plus ses carpes

La renaturation du site a vidé le lac de ses poissons. Les pensionnaires ont été tués ou placés dans des étangs de la plaine de l’Orbe.

Les carpes du lac de Sauvabelin, sur les hauts de Lausanne, avaient pour tâche de brouter les algues. La Ville a changé de politique et n’entend plus introduire artificiellement des espèces animales.
Les carpes du lac de Sauvabelin, sur les hauts de Lausanne, avaient pour tâche de brouter les algues. La Ville a changé de politique et n’entend plus introduire artificiellement des espèces animales.
FLORIAN CELLA

Avec les cochons laineux et les vaches rhétiques, les carpes du lac de Sauvabelin faisaient partie des attractions de ce lieu de promenade des Lausannois. Elles évoluaient dans les eaux sales du bassin en béton depuis des décennies. Cette population bigarrée de carpes venait guigner les passants près des berges. Mais la grosse centaine de poissons, dont certains spécimens atteignaient le mètre, a été victime de la renaturation de cette gouille artificielle. Depuis la fin de l’opération, en 2017, le plan d’eau reste orphelin de ses pensionnaires historiques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.