Lausanne étend son empire hydrique

BournensLa sécheresse rappelle aux communes le besoin de sécuriser la distribution d’eau. Bournens a fait le pas.

Le territoire desservi par le réseau d'eau lausannois

Le territoire desservi par le réseau d'eau lausannois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un incendie qui a convaincu Bournens de la nécessité de sécuriser son approvisionnement en eau. La Commune du Gros-de-Vaud s’est tournée vers Lausanne, troisième distributeur de Suisse, qui alimente déjà les communes voisines. Bournens inaugurait vendredi le tuyau et la vanne qui la relient désormais à un réseau performant. Une démarche qu’encouragent l’ECA (l’Établissement d’assurance contre l’incendie et les éléments naturels) et le Canton, même s’ils ne souhaitent pas voir la capitale vaudoise arroser tout le territoire vaudois.

Comble du hasard

«Je n’oublierai jamais l’image de ce pompier attendant, en haut de la grande échelle, une eau qui ne vient pas», dit Janine Zwahlen. La syndique de Bournens raconte ainsi l’événement qui a conduit sa Commune à se tourner vers le réseau lausannois. Comble du hasard, c’est la ferme de ses parents qui a ainsi flambé en raison du manque de pression dans la tuyauterie communale. Bournens ne manque pourtant pas d’eau. Les sources voisines l’alimentent depuis toujours mais leur altitude n’est pas assez élevée pour fournir la pression nécessaire à un réseau moderne. Désormais, le réseau lausannois comblera les manques.

Cliquer ici pour agrandir

Pour Lausanne, c’est l’occasion d’étendre encore sa zone d’influence. Elle est aujourd’hui en relation commerciale avec plus de 70 Communes, entre le Pays-d’Enhaut et Morges. Qu’elle soit propriétaire, acheteuse d’eau de source ou qu’elle la pompe dans le Léman, qu’elle la distribue jusqu’aux immeubles ou seulement jusqu’à l’entrée d’un territoire communal, Lausanne est le partenaire incontournable.

Son quasi-monopole vient de s’étendre encore avec Bournens. Municipal en charge de l’eau, Pierre-Antoine Hildbrand estime que la Ville étend son périmètre «par la force des choses». Elle jouit en effet d’un service qui réunit nombre de compétences en la matière. «Nous avons une taille critique qui nous permet d’avoir une expertise tout au fil de l’eau», résume-t-il. Cette taille lui permet de rentabiliser les investissements en s’ouvrant à de nouveaux partenaires commerciaux.

Investissements massifs

Ce n’est pas la sécheresse de cette année qui a guidé Bournens. La démarche était en cours bien avant. N’empêche que les épisodes secs contraignent les Communes à combler les déficits hydriques lorsqu’ils se présentent. Et c’est bien ce qu’encourage l’ECA. En dehors de l’arrosage lausannois, la distribution d’eau s’est organisée en associations de Communes.

C’est bien, mais pas suffisant pour l’ECA. «Nous incitons ces associations à s’interconnecter afin de mutualiser les ressources», explique Rémy Courbat, responsable des participations financières. Car il s’agit de sécuriser au maximum l’approvisionnement. Pas seulement pour la lutte contre l’incendie, d’ailleurs. Un maillage des réseaux permet par exemple de pallier une pollution locale.

Mais ce qui pend au nez des Communes, ce sont des investissements énormes à réaliser. «Il y a beaucoup de réservoirs qui ont été construits au début du XXe siècle, dit Rémy Courbat. Ils arrivent en fin de vie et il va falloir les remplacer.» Selon les estimations, il y en a pour des centaines de millions, que les Communes auront tout intérêt à se partager.

Source fiable

Alors pourquoi ne pas se connecter au troisième distributeur de Suisse afin de s’éviter ces frais? Certains municipaux se posent probablement la question. Avec son pompage des eaux du Léman, Lausanne est capable d’assurer une sécurité durable de son réseau d’eau. Mais elle ne sera bientôt plus la seule car le maillage des réseaux est en passe de se compléter sur le plateau vaudois, entre Lausanne et Yverdon. Le lac de Neuchâtel deviendrait également une source fiable, même en cas de sécheresse. Ce qui arrange le Canton et l’ECA. «On peut craindre l’hégémonie d’un acteur, commente Rémy Courbat. Même si les relations sont excellentes aujourd’hui avec Lausanne, il est aussi possible que cela change.» Liquide essentiel à la vie, l’eau ne souffre aucune incertitude.

Créé: 09.11.2018, 20h32

Articles en relation

Les restrictions en eau ne concernent pas Lausanne

Sécheresse La Ville arrose ses platebandes jusqu’au milieu des giratoires. C’est qu’elle nage dans une eau encore abondante. Plus...

Les réseaux d’eau à l’épreuve de la sécheresse

Ressources naturelles Après des mois sans pluie, on commence à réaliser que l’accès à l’eau devient central. Les communes devront renforcer leur approvisionnement. Certaines se tournent vers les lacs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.