Passer au contenu principal

À Lausanne, vous serez filmé au cimetière et à la déchetterie mobile

Les élus sont en passe de valider l’option prise par les autorités. Il sera aussi possible de conserver les images plus longtemps.

Gérald Bosshard

Lausanne s’adapte aux possibilités qu’offre la loi vaudoise sur la protection des données et propose, comme son règlement l’exige, un bilan sur son parc de vidéosurveillance.

Les élus lausannois ont eu la charge mardi soir de valider la pose de caméras dans deux types de lieux jusqu’ici non équipés: les cimetières et les déchetteries mobiles. Les premiers pour faire suite aux «actes de vandalisme» ayant eu lieu dans le carré musulman du Bois-de-Vaux en octobre 2017. Les secondes parce que les autorités y constatent des dépôts non autorisés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.