A 19 ans, une jeune Vaudoise boucle sa trilogie de fantasy

RomanAvec «Les Royaumes de Narthamarda», Mélissa Pollien met un point final à une aventure commencée à l’âge de 10 ans.

Mélissa Pollien publie à 19 ans le troisième et dernier tome de sa trilogie de romans de fantasy

Mélissa Pollien publie à 19 ans le troisième et dernier tome de sa trilogie de romans de fantasy Image: Sylvain Muller

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si, dans les années 50, la trilogie Le Seigneur des anneaux de J.R.R Tolkien avait été publiée en deux ans, les lecteurs de Mélissa Pollien auront dû en patienter cinq avant de connaître la fin des aventures des sœurs Grimenz, trois jeunes humaines propulsées dans des mondes fantastiques après avoir ouvert un vieux grimoire. La jeune auteure de Villars-le-Terroir dispose d’une excuse de taille: elle a débuté l’écriture de son premier tome à l’âge de…10 ans, alors qu’elle baignait dans le monde de Harry Potter.

« Je crois qu’il est temps pour moi de dire au revoir à ces personnages qui m’auront accompagné durant toute mon adolescence»

Huit ans plus tard, Mélissa pollien s’avoue presque soulagée de boucler la boucle en publiant chez Slatkine Les Royaumes de Narthamarda. Ce dernier tome, dans lequel Marion, Chloé et Léa achèvent leurs périples dans des univers peuplés d’elfes et de rois maléfiques, s’ajoute au Royaume de Langrovika (2012) et au Royaume de Makorren (2014). «J’ai toujours écrit avec plaisir et sans pression, explique la jeune auteure. Mais après toutes ces années vécues avec mon envie d’arriver au bout, je crois qu’il est temps pour moi de dire au revoir à ces personnages qui m’auront accompagné durant toute mon adolescence.»

Le monde de l'Uni

Si Mélissa Pollien écrit toujours de petites choses pour garder la main, elle ne ressent, pour l’instant, pas le besoin de se lancer dans une nouvelle aventure littéraire. Et pour cause: si sa maîtresse d’école fut sa première lectrice et que ses copines du gymnase avaient eu la primeur du deuxième tome, c’est en tant que future universitaire qu’elle publie son troisième roman. Mélissa Pollien prépare en effet le concours d’entrée de la faculté de traduction et d’interprétation en allemand et russe. (24 heures)

Créé: 19.01.2017, 17h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...