Dès 2019, les baigneurs paieront leur parking à Cully

TravauxPour libérer le plateau de la gare, qui sera en travaux dès février 2019, des parkings de substitution payants seront créés.

Les 152 places du parking de la gare seront presque toutes remplacées (116), à d'autres endroits du village de Cully.

Les 152 places du parking de la gare seront presque toutes remplacées (116), à d'autres endroits du village de Cully. Image: Patrick Martin - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une véritable pluie d’horodateurs va s’abattre sur Cully au début de l’année prochaine. Pour libérer le parking du plateau de la gare, dont le visage va totalement changer avec l’arrivée du RER à 15 minutes, la Municipalité a présenté lundi soir ses plans de substitution pour remplacer (presque toutes) les 152 places ainsi condamnées. Au passage, l’Exécutif a choisi de rendre la majorité du stationnement payant (première heure gratuite, 7 fr. la journée). Rien ne change pour les détenteurs de macaron. Au total, ces aménagements coûteront près de 400 000 francs.

Parmi les solutions envisagées, le toit des Fortunades, nouveau bâtiment des pompiers au chemin du Vigny, sera aménagé durablement en parking (43 places publiques). Des places sont aussi prévues aux abords du terrain de foot des Ruvines (56), ainsi que dans le préau du collège du même nom (25), mais elles seront provisoires. Toutes seront payantes, avec horodateur. Quelques nouvelles cases, pérennes, accepteront le disque de stationnement au bas du chemin des Colombaires (9) et à côté de la salle Davel (4).

Mais le grand chambardement vient du changement de régime des places existantes aux abords de la plage et du port de Moratel (100). Dès le début du chantier de la gare, ces places gratuites deviendront payantes du lundi au dimanche. «Oui, on profite de la situation pour passer aux horodateurs», a admis Jean-Paul Demierre, municipal en charge de la Police. Dans son préavis, une recette de 14 000 francs est espérée durant la saison d’été, grâce à l’afflux des baigneurs. Les horodateurs sont aussi censés faire fuir les voitures ventouses et réguler un trafic parfois dense dans ce lieu de loisirs. «L’idéal, c’est quand les gens prendront le train jusqu’à Épesses pour venir se baigner à Moratel», espère le municipal. (24 heures)

Créé: 10.10.2018, 12h21

Articles en relation

A Cully, la place de la Gare dévoile ses futurs contours

Urbanisme Le lauréat du concours d'architecture pour le réaménagement du plateau ferroviaire a été dévoilé ce soir Plus...

31 millions de francs pour la gare de Cully

RER Les CFF veulent réaménager la halte dès cet automne. Notamment pour permettre aux trains de rebrousser chemin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.