40 millions pour faire place aux superbus

Est lausannoisLes gros travaux des routes du Simplon et de Lavaux sont mis à l’enquête. Ils doivent permettre la circulation des futurs trolley-bus.

A Paudex, la route du Simplon doit être rénovée mais surtout élargie par la création d’une voie dédiée aux bus en direction de Lausanne.

A Paudex, la route du Simplon doit être rénovée mais surtout élargie par la création d’une voie dédiée aux bus en direction de Lausanne. Image: Bureau Urbaplan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Transformer toute la route cantonale entre le carrefour de la Damataire, à Pully, et la Petite Corniche, à Lutry. C’est le chantier mis à l’enquête à partir d’aujourd’hui dans le cadre du projet des Axes Forts de l’agglomération. En clair, un important réaménagement du tronçon pour permettre, à terme, la circulation des bus à haut niveau de service (BHNS), espérés en 2022.

Ces derniers jours, les Municipalités de Paudex et de Lutry sont venues défendre le dossier devant leurs populations respectives. Et pour cause, la première devra engager 8,3 millions de francs tandis que la seconde dépensera 30,5 millions. Pully est également concernée, dans des proportions moins importantes à ce stade (lire en encadré).

Les dents grincent déjà

Le projet va métamorphoser les routes du Simplon et de Lavaux. À Paudex, il s’agira de rénover l’entier de l’axe en mettant à jour les réseaux (eau, électricité et gaz) et en posant du revêtement phonoabsorbant. La Commune entend aussi «repenser le paysage urbain», notamment en créant des contre-allées arborisées. Surtout, la route du Simplon sera élargie d’une voie, dédiée aux bus, en direction de Lausanne. À Lutry, la route cantonale sera transformée en «boulevard urbain» où cohabiteront piétons, cyclistes, automobilistes et transports publics. Le Grand-Pont sera détruit et remplacé par un giratoire tandis qu’une vraie place publique sera aménagée au carrefour du Voisinand.

Ce tronçon est la pièce la plus à l’est du puzzle visant à faire circuler les BHNS de Bussigny à Lutry. Dans l’Ouest lausannois, où des aménagements routiers ont été mis à l’enquête, à l’été 2017, par Prilly, Crissier et Renens, le dossier a pris du retard à cause des oppositions des riverains.

À l’est, les autorités sont bien conscientes que quelques dents grincent déjà. «La nécessité du projet est évidente. Paudex va croître de 1000 habitants d’ici à 2030 et le trafic s’en trouvera impacté, défend le syndic, Farhad Kehtari. Le coût est très important mais le simple réaménagement de la route, obligatoire, est déjà estimé à 4 millions de francs. Les habitants de Paudex méritent de bons services et, en ce sens, les 8 millions ne m’effraient pas. Ce qui me dérange, ce sont les autres ponctions cantonales.»

Recours attendus

Si cette mise à l’enquête a plusieurs fois été retardée, c’est que les autorités des deux communes négocient depuis plusieurs mois avec les riverains concernés par des emprises. «Une convention a été signée avec la majeure partie d’entre eux mais nous savons aussi que d’autres iront jusqu’au Tribunal fédéral et que ce sera un an et demi de procédure», annonce Kilian Duggan, municipal à Lutry. Sur les 30,5 millions du budget, sa Commune en prévoit 1,6 million pour les expropriations. À Paudex, on réserve environ 1 million sur les 8,3 millions. «Il faut tout de même être prudent, c’est un montant qui inclut les indemnisations mais aussi le traitement», nuance le syndic.

Le projet de BHNS avance de part et d’autre de Lausanne mais la partie centrale reste suspendue à la décision du Tribunal administratif fédéral concernant le futur tram T1. Les deux projets sont liés et la justice pourrait contrarier la fermeture du Grand-Pont aux voitures afin de le réserver au bus rapide. «Ce n’est pas lié sous condition et, si l’issue était négative, ça n’empêcherait pas les transports publics d’être priorisés. Mais sans aménagements, ce sont les voitures qui peineraient à circuler, estime Kilian Duggan. Un coup d’arrêt impliquerait de réfléchir à nouveau mais ça n’empêche pas le réaménagement de l’espace public à Lutry. Le projet va au-delà du simple passage d’un bus.»

Conseillère en communication à la Direction générale de la mobilité et des routes de l’État de Vaud, Nicole Schick appuie: «La ligne BHNS entre Bussigny et Lutry n’est pas remise en cause par la procédure en cours. Les aménagements seront réalisés par tronçons et ils amélioreront, au fur et à mesure de leur réalisation, la circulation des bus dans chaque secteur. Les aménagements dans l’Est ne sont pas liés à cette procédure et ils peuvent se réaliser pour permettre une circulation plus fluide des bus dans cette partie de l’agglomération.»

Créé: 12.05.2019, 17h31

Pully

Le visage bouleversé d’une ville

À Pully, l’arrivée des bus à haut niveau de service va de pair avec un réaménagement costaud de l’espace public et un nouveau schéma de circulation, principalement sur l’avenue de Lavaux, où circuleront les trolleybus (sur l’actuelle ligne 9).

Les enjeux urbanistiques du tronçon actuellement à l’enquête publique sont limités pour la Commune, même si la facture s’élève quand même à 3,5 millions de francs.

Le gros morceau, c’est le tronçon suivant, dont la mise à l’enquête est attendue en 2021. Il traverse toute la ville, de la Damataire à la Perraudettaz, et engendre une réorganisation du trafic sur plusieurs rues (av. de Lavaux, av. du Tirage, ch. des Roches, ch. de la Clergère et av. de Rochettaz). Coût estimé: 25 millions, dont d’importantes subventions fédérales.

Les premiers crédits d’étude viennent d’être votés sans encombre (2,8 millions) et les travaux devraient débuter en 2023. On verra alors apparaître sur l’avenue de Lavaux de nouveaux giratoires, des pistes cyclables et une dizaine de passages pour piétons. La question du maintien des passages souterrains est en suspens.

Les bus rapides traverseront la place de la Clergère, changeant radicalement l’allure de cette dernière. Avec six lignes, elle deviendra la première interface de transports publics de l’Est lausannois. Les autorités espèrent aussi en faire, enfin, un lieu convivial pour les piétons. M.N.

Articles en relation

Le bus rapide se fera pas à pas avec plus d’un an de retard

Transports publics Face aux résistances, le chantier de la ligne de BHNS entre Crissier et Lutry commencera au plus tôt à l’Ouest fin 2019 et à l’Est en 2020. Plus...

Lutry lance la défense de son chantier à 30 millions

Infrastructures Deux soirs de suite, la Municipalité a soumis la transformation de la route de Lavaux aux questions de sa population. Plus...

Une nouvelle ligne de bus TL en projet à Épalinges

Transports La Municipalité répond favorablement à un postulat visant à mieux desservir l’ouest de la commune, en plein développement. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.