La 4e Fête du blé et du pain débute sous les meilleurs auspices

ÉchallensLancée par un spectacle qui conquiert la majorité du public, la fête va pouvoir s’étendre à l’ensemble du bourg.

Le spectacle «Solstices» et ses personnages fantastiques ont conquis le public. La fête peut maintenant s’étendre à Échallens.

Le spectacle «Solstices» et ses personnages fantastiques ont conquis le public. La fête peut maintenant s’étendre à Échallens. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 4e Fête du blé et du pain a démarré en fanfare, dans tous les sens du terme. C’est en effet l’harmonie La Lyre d’Échallens qui a donné, mercredi à 20 h 45, le coup d’envoi de la première des huit représentations de «Solstices», le spectacle médiéval fantastique de la fête qui a immédiatement trouvé son public et convaincu la critique (lire encadré). Un démarrage sur les chapeaux de roues, mesurable au rythme de fonctionnement de la billetterie: «Depuis trois semaines, nous étions déjà sereins, mais les réservations s’accélèrent encore», apprécie Jacky Delapierre, président du comité d’organisation de la fête. Et de bien souligner toutefois qu’il reste encore des sièges libres pour toutes les représentations.

«Le gradin a été dimensionné en fonction de la longueur de la scène. Pas d’un chiffre de spectateurs que nous voulions atteindre»

Si 27 500 places ont déjà trouvé preneur, les organisateurs espèrent donc bien désormais atteindre la barre des 32 000 qu’ils rêvent de décrocher. «Ça nous laisse un peu de marge par rapport aux 40 000 places disponibles, mais le gradin a été dimensionné en fonction de la longueur de la scène. Pas d’un chiffre de spectateurs que nous voulions atteindre.»

Comme la météo est avec les organisateurs – en tout cas pour l’ensemble de la première partie de la fête qui s’achèvera dimanche soir –, tous les feux sont au vert. Dans le bourg d’Échallens, entièrement redécoré et réaménagé pour l’occasion, les soirées de mardi (répétition générale en public) et de mercredi ont servi de tour de chauffe pour les tenanciers des vingt-cinq buvettes et caveaux répartis dans le bourg. Ce dernier a également résonné des premiers concerts sur les trois places du village équipées d’une scène pour la circonstance: celles de la gare, de l’Hôtel de Ville et du château. Mais la fête va progressivement gagner en ampleur avec l’approche du premier week-end.

Brunchs campagnards

La journée de samedi sera ainsi placée dès 10 h sous le signe des familles. Les activités pour lesquelles il fallait s’inscrire affichent déjà toutes complet. Mais il en reste de nombreuses autres: initiation à la zumba, au hip-hop ou au parkour, labyrinthe de paille ou chasse au trésor. Ainsi que les démonstrations équestres organisées tous les jours sur le carré de sable de la place de la Gare. Enfin, de 11 h à 12 h 30 à la halle du LEB, la diffusion en direct de l’émission radio «Le kiosque à musiques» de la RTS constituera aussi un des événements importants de la journée.

Dimanche, le premier des deux grands brunchs campagnards ouvrira une journée dont le point d’orgue sera le grand cortège qui s’élancera à travers le bourg à 15 h. De nombreux participants du spectacle en feront notamment partie. Les habitants du bourg auront ensuite droit à deux jours et demi de calme, avant que les festivités ne reprennent mercredi soir pour la seconde partie de la fête. (24 heures)

Créé: 16.08.2018, 19h35

Critique

La formule magique et épique d’Échallens



Entre le coucher du véritable croissant de lune et le lever, artificiel mais rayonnant, d’un «pain-soleil», «Solstices» a délivré toutes ses promesses de grand spectacle coloré, virtuose, et gourmand en symboles. La création de la Fête du blé et du pain 2018 assume fièrement son format de péplum médiéval fantastique et de comédie musicale hors normes.

Pour ceux qui hésitent à venir en raison du prix salé des billets, l’enthousiasme du public à l’issue de la première peut rassurer: on en a pour son argent. Le show de David Deppierraz et Cie en met plein la vue avec son ballet de grues au service d’effets jamais gratuits, une fois admis les codes d’un univers païen et dominé par la magie. La dramaturgie, riche en surprises, gère avec fluidité les cohortes de figurants qui investissent l’immense espace scénique. Ce travail chorégraphique avec des amateurs atteint d’emblée un aboutissement admirable.

Bien qu’un peu longue et au retournement de situation abrupt, la scène du troll géant donne le ton de ces épreuves initiatiques qu’Aurore, Lancelin et Baral devront affronter pour inventer le pain. «La flûte enchantée» n’est pas si loin… Passant de la terre à l’air, et de l’eau au feu, les héros affinent leur caractère, en assurant vaillamment des parties chantées, pas si faciles à entonner.

La «bande-son» de Daniel Perrin et Lee Maddeford offre à La Lyre d’Échallens l’opulence d’un orchestre philharmonique, instillant un tempo haletant à l’intrigue. Les passages épiques se succèdent, laissant ici et là la place à d’habiles exercices de style, et offrant un moment d’apesanteur liquide dans l’épisode de la Nymphe. Très présent aussi, le chœur habite magnifiquement l’action, mais peine à faire comprendre ses tirades de textes.

Que la formule magique du pain fasse sourire, peu importe! La parure fantastique saura séduire un vaste public et permet de célébrer la proximité renouée entre rats des villes et rats des champs. Qu’Échallens fasse passer ce message à travers une fable féministe et écologiste n’en est que plus réjouissant!

Matthieu Chenal

Infos

Billetterie et réservations sur www.echallens2018.ch

Articles en relation

Sur scène, dans les pas des héros de «Solstices»

4e Fête du blé et du pain Reportage lors de la dernière répétition sans public du spectacle de la 4e Fête du blé et du pain, dont la première des huit représentations aura lieu ce mercredi soir. Plus...

Elle met son cœur et sa poigne au service de la Fête du blé et du pain

Echallens Géraldine Regamey-Mudry est la présidente de la commission spectacle de l’événement challensois. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...