800'000 francs pour étudier la refonte de la Riponne et du Tunnel

LausanneLes élus lausannois ont débloqué la somme nécessaire à de grandes études pour repenser ces deux places.

Les élus lausannois espèrent mettre fin à «un échec urbanistique extrêmement important»

Les élus lausannois espèrent mettre fin à «un échec urbanistique extrêmement important»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les élus lausannois espèrent mettre fin à «un échec urbanistique extrêmement important», selon les termes du syndic socialiste, Grégoire Junod. Il faudra attendre 2026 pour voir si la ville y sera parvenue. Mais les élus ont officiellement lancé le processus en débloquant 800'000 francs destinés à mener des études de réaménagement des places de la Riponne et du Tunnel.

Faut-il vraiment autant d'argent et autant de temps ? C'est en substance la question posée par le PLR, par la voix de Henri Klunge. Il s'est en effet fermement opposé à la méthode prônée par la Municipalité. Celle-ci prévoit notamment de dépenser 160'000 francs pour la concertation de la population et pour la communication, 70'000 francs pour des études sur la mobilité, 70'000 francs pour celles de génie civil, ou encore 300'000 francs pour un concours d'idées.

Pour Henri Klunge «le but est de faire passer le temps et de commencer les travaux en 2024». Il a été suivi dans son raisonnement, du moins partiellement, par les autres partis du Centre et de droite. Valentin Christe (PLC): «On a le sentiment qu’on est en train d’étudier pour étudier.»

Mais la gauche a largement défendu puis soutenu la démarche des autorités. Le socialiste Philippe Mivelaz a souligné le fait que la démarche participative envisagée soit notamment focalisée sur les «usages» que la population fera de ces espaces publics. Une réserve a été émise par la popiste Céline Misiego. Elle souhaite que les autorités veillent à une «vraie démarche» participative. Et à ne pas oublier la parole citoyenne au fil de ce processus qui s'annonce long. La Verte Sophie Michaud-Gigon a pour sa part dit apprécier qu'on conçoive une réflexion sur ces deux places : «plutôt que de saucissonner, la Ville empoigne l'ensemble».

Les premières études démarreront cette année, tout comme le concours d'idées. Un concours d'architecture et d'aménagement sera organisé dans le courant 2021, en même temps qu'un appel d'offres à investisseurs. Les réalisations concrètes pourraient avoir lieu dès 2024.

En parallèle se tiendront une série d'expositions sur les places de la Riponne et du Tunnel.

Créé: 20.03.2018, 22h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.