A Ecublens, la droite craint de ne garder qu’un strapontin

PolitiqueL’élection complémentaire du 18 mars verra le Forum d'opinions libres tenter de pousser le PLR ID encore un peu plus hors de l’Exécutif.

Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et dire qu’avant les élections communales de 2016, le PLR + Indépendants de droite (PLR ID) détenait encore trois sièges sur sept à la Municipalité d’Ecublens. Aujourd’hui, il fourbit ses armes afin de ne pas se retrouver avec un seul strapontin à l’issue de l’élection complémentaire du 18 mars prochain.

Doté de deux sièges, le PLR ID en avait déjà vu un remis en jeu suite à la démission de Stéphane Masson en août dernier. Il l’avait toutefois maintenu à la faveur d’une élection tacite qui avait consacré Jean Cavalli.

«Briguer un deuxième siège à la Municipalité nous paraît loyal vis-à-vis du PLR»

Avec le départ d’un deuxième municipal PLR ID - Didier Lannaz en janvier - les choses pourraient toutefois se corser pour la formation de droite. Sa candidate, Fabienne Crousaz, aura en effet un adversaire face à elle en la personne de Jean-Louis Radice, qui brigue un deuxième siège à la Municipalité pour les centristes du Forum des opinions libres. Si ce dernier l’emporte, l’équilibre à la Municipalité sera de 3 sièges au PS et Indépendants de gauche (PSIG), 2 sièges au Forum, 1 siège aux Verts et 1 siège au PLR. «Avec 19 sièges au Conseil communal, le Forum est la deuxième formation politique d’Ecublens. Briguer un deuxième siège à la Municipalité nous paraît loyal vis-à-vis du PLR», justifie Jean-Louis Radice, à la fois conseiller communal et député. S’il est élu, cet enseignant proche de la retraite prévoit notamment de s’engager pour la création d’une salle polyvalente.

«Le maintien de ce siège PLR ID n’est pas seulement un enjeu pour nous, mais pour toute la droite. Celle-ci représente 26 sièges au Conseil communal, relève quant à elle Fabienne Crousaz. Il faut maintenir une Municipalité suffisamment représentative de cet équilibre.» Au plénum, le PLR ID compte en effet 17 sièges et l’UDC 9. «Ecublens a connu une forte expansion. Il est maintenant temps de préserver les espaces verts et les espaces agricoles», défend en outre cette consultante indépendante auprès de PME, par ailleurs conseillère communale depuis 2016. (24 heures)

Créé: 25.02.2018, 17h58

Articles en relation

Démission à la Municipalité d'Ecublens

Politique En charge de l'urbanisme, Didier Lannaz quitte son poste pour raisons professionnelles. Plus...

A Ecublens, le Motty tient à ses traditions

L'Esprit des lieux Plus...

Bussigny et Ecublens augmentent leurs impôts

Ouest lausannois Face à d’importants investissements, les deux communes musclent leurs revenus. Les craintes liées à la RIE III s’invitent aussi dans le débat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.