Après audit, la direction de l’ERACOM doit partir

Formation FormationPierre Fantys est un ancien prof de l’ECAL. Il a commencé à la tête de l’ERACOM en février 2012. Le Conseil d’Etat a accepté sa démission au 1er septembre.

Manquements administratifs, discorde: l’école 
ne pouvait plus être dirigée par Pierre Fantys et son adjoint.

Manquements administratifs, discorde: l’école ne pouvait plus être dirigée par Pierre Fantys et son adjoint. Image: BERNARD SIEBER/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Ecole romande d’arts et communication (ERACOM) aura deux nouvelles personnes à sa tête dès mardi. Après des tentatives infructueuses de médiation sur le terrain, le Conseil d’Etat a mandaté l’ancien juge cantonal François Meylan pour un audit. Son rapport accable l’actuelle direction. Manquements dans la gestion administrative, problèmes d’horaires, failles dans la communication: il n’en fallait pas plus pour que Pierre Fantys, l’actuel directeur, et son adjoint Alessandro Anzani démissionnent.

Pour Séverin Bez, directeur général de l’enseignement postobligatoire, il était important que le changement n’affecte pas le travail des élèves de l’école professionnelle, qui ont recommencé lundi. Serge Overney, actuel directeur de l’EPSIC, et Antoine Oberholzer, doyen à l’Ecole professionnelle commerciale d’Aigle, reprennent les rênes de l’ERACOM ad interim.

«Beaucoup d’émotion»

«Ce sont deux personnes très calmes, relate le chef de service. Nous allons nous donner le temps de l’interim pour pacifier les choses et ensuite nous chercherons un nouveau profil pour la direction de l’ERACOM.» Séverin Bez ne cache pas que le départ de Pierre Fantys et de son adjoint se déroule dans un climat tendu: «Il y a eu beaucoup d’émotion au sein du personnel lors de l’annonce de leur démission.»

Les employés de l’école, professeurs ou administratifs, n’avaient pas tous le même sentiment au sujet de la direction (lire ci-contre). «Il y avait des avis contradictoires», poursuit Séverin Bez. Selon nos informations, les problèmes de l’école sont aussi d’ordre culturel, les visées artistiques de Pierre Fantys s’étant heurtées à la tradition «métier» de l’école. Des intervenants extérieurs cotés n’auraient pas été vus d’un bon œil et ce même si aujourd’hui l’ERACOM semble plus attrayante qu’autrefois pour les jeunes. «Si cet aspect existe, nuance Séverin Bez, le rapport du juge ne dit pas que c’est un problème en soi.» Des dysfonctionnements relatifs à l’ensemble de la direction sont en cause. Contacté en fin de journée, Pierre Fantys se dit serein et précise que la décision de sa démission a été prise après un commun accord. Il ne souhaite pas, par ailleurs, faire davantage de commentaires. (24 heures)

Créé: 27.08.2015, 21h17

SUD lutte depuis deux ans

«Cela aurait pu être réglé plus rapidement et de manière moins douloureuse», estime Aristide Pedraza, secrétaire fédéral au syndicat SUD. «Nous intervenons systématiquement
à l’ERACOM depuis plus de deux ans, ajoute-t-il. Il y a une souffrance au travail extrême et un manque de reconnaissance de la tâche effectuée par les enseignants et le corps administratif.» Le syndicaliste observe également que l’école est «entachée de beaucoup de statuts précaires.» SUD accueille avec circonspection la nouvelle tombée hier. «Le Conseil d’Etat prend une décision autoritaire, juge Aristide Pedraza. Mais il ne faut pas perdre de vue que les mesures annoncées hier ont aussi pour but de donner l’impression que le Département maîtrise la situation.» Le syndicat devrait communiquer sa position sur cette affaire, la semaine prochaine. Le profil recherché par le Département de la formation pour reprendre la direction de l’école, en 2012, pose problème, selon le syndicaliste: «L’Etat a engagé Pierre Fantys comme une sorte de Pierre Keller bis (ndlr: ancien directeur de l’ECAL). Mais avant de vouloir faire de l’ERACOM une grande école d’art, il faut d’abord gérer une école professionnelle.»
R.B.

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.