Bussigny va combler le vide laissé par Veillon

UrbanismeLe site longtemps désaffecté laissera place dès 2023 à un quartier de 1000 habitants et emplois. Son architecture est dévoilée dans une expo.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’était une renaissance attendue depuis longtemps. En 2005, le départ de la société de vente par correspondance Veillon avait été un coup dur pour Bussigny, d’autant que le site était venu grossir le nombre des friches industrielles de l’Ouest lausannois. On connaît désormais le visage du nouveau quartier qui va prendre sa place. Il est présenté jusqu’au 17 mars dans une exposition qui fait suite au concours d’architecture organisé par le nouveau propriétaire des lieux, la fondation de placement Swisscanto.

Pour certains, cet accrochage pourrait surtout être l’occasion d’un pèlerinage, puisqu’il a justement lieu dans les anciens locaux de la société Veillon, complètement désaffectés depuis quelques années. On peut y découvrir en images de synthèse les premiers bâtiments qui seront construits, imaginés par les deux bureaux d’architecture lausannois qui ont remporté le concours. Mais ce n’est pas tout, puisqu’une petite salle accueille également un diaporama de photos d’archives rappelant les grandes heures de Veillon à Bussigny.

Si, à terme, le quartier doit accueillir quelque 1000 habitants et emplois, ces immeubles ne seront que les premiers à être construits. Ils devraient notamment comprendre un hôtel d’une centaine de chambres, des surfaces administratives et commerciales, mais aussi des logements dont le loyer moyen devrait se situer aux alentours de 1600 francs pour un 3,5 pièces. Pour cette partie du projet, la demande de permis de construire est prévue pour la fin de l’année. Les premiers locataires pourraient s’installer au plus tôt au début de 2023.

Le reste du quartier se développera dans un second temps. «Nous avons voulu créer un quartier qui puisse évoluer en allant pas à pas afin d’éviter les surfaces vides», commente Thomas Gianora, chef de projet chez Swisscanto Invest. En tout, il évalue à environ 500 millions de francs l’investissement mis sur la table par la fondation de placement, qui réalisera son rendement sur les loyers. Pour rappel, dans un premier temps, le projet prévoyait 1400 habitants et 400 emplois. Le Conseil communal avait limité ses ambitions en réduisant la densité du quartier d’au moins 20%. (24 heures)

Créé: 15.03.2019, 17h34

Exposition

Du vendredi 15 au dimanche 17 mars, de 10h à 16h, route de Buyère 2

Articles en relation

Bussigny décide de mettre un coup de frein à la densification

Urbanisme Le Conseil communal a réduit de 20% la densité du plan partiel d’affection Buyère, qui prévoyait un quartier à 1400 habitants et 400 emplois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...