Ces petits et grands salons qui fuient Beaulieu

LausanneSwiss Expo, la grand-messe de l'agriculture et de l'élevage, n'est pas la seule à avoir annoncé son départ de Lausanne. Beaulieu a également perdu d'autres clients. La direction relativise.

Swiss Expo, l'une des plus grandes manifestations agricoles de Suisse, ira faire défiler ses vaches à Palexpo et non plus Lausanne.

Swiss Expo, l'une des plus grandes manifestations agricoles de Suisse, ira faire défiler ses vaches à Palexpo et non plus Lausanne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swiss Expo n’est pas le seul événement qui a décidé de quitter Beaulieu cette année. Plusieurs mois avant la retentissante annonce de mercredi, au moins deux autres festivals, de moindre stature, ont pris la même décision. Il y a d’abord le Salon du vélo et de la mobilité durable. Après deux éditions à Beaulieu, l’événement a quitté Lausanne cette année pour Renens, où il a attiré plus de 7500 visiteurs en trois jours.


Lire notre éditorial: La triste fin d’un amour vache


Son organisateur, Christian Wipfli, par ailleurs responsable du Salon nautique qui se tient à Palexpo, explique ce départ par le comportement des dirigeants de Beaulieu. «Leur attitude dédaigneuse et leur méconnaissance du marché de l’événementiel nous ont poussés à partir», lance Christian Wipfli, qui pense notamment «au contrat qu’on voulait nous faire signer près d’un an avant le salon sans même pouvoir en discuter».

Initiateur du Salon Plus, pour les futurs retraités, ou encore président des Junior Days, Alex Herren a pris la même décision. Son salon dédié aux jeunes se tient désormais au CERM de Martigny (VS). L’organisateur avance les mêmes raisons pour justifier son départ, décidé il y a quelques mois. «J’ai organisé septante événements en douze ans, dont la moitié à Beaulieu. Mais je ne veux plus y aller. Ses responsables ont des exigences, notamment financières, qui ne sont tout simplement pas tenables. L’événementiel subit de fortes contraintes qu’ils donnent l’impression de ne pas comprendre.»


À lire: «Un départ dommageable pour l'agriculture vaudoise»


À la tête de la Fondation de Beaulieu depuis un peu plus d’un an, Nicolas Gigandet ne commente pas ces départs, selon lui annoncés sous l’égide du groupe MCH Beaulieu. «D’un point de vue politique, Swiss Expo contribuait à un certain lien ville-campagne que le futur Comptoir Helvétique va essayer de maintenir. Mais d’un point de vue logistique et économique, on s’attendait à leur départ. La stratégie de Beaulieu, adaptée à la réalité du marché, mise sur des surfaces réduites. Et le calendrier 2019 annonce déjà une reprise réjouissante.»

Créé: 13.06.2019, 06h38

Articles en relation

«Un départ dommageable pour l'agriculture vaudoise»

Swiss Expo Le salon de l'élevage, qui fait défiler depuis 2003 l'avenir des vaches de Suisse et du monde, quitte Beaulieu pour Palexpo, faute de place. La profession est optimiste, mais divisée. Plus...

Le virage stratégique de Beaulieu est accepté par les élus

Politique 36 millions ont été débloqués. Beaulieu SA, en mains de la Ville de Lausanne, devrait remplacer la Fondation de Beaulieu tout bientôt. Plus...

Roue de secours coûteuse au Palais de Beaulieu

Lausanne La Fondation de Beaulieu va investir quelque 200'000 francs dans un pavillon qui sera utilisé pendant une année Plus...

Swiss Expo quitte Beaulieu pour Palexpo

Agriculture Les vaches du salon agricole qui se tenait à Lausanne s'installeront désormais du côté du Palais des expositions et congrès genevois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.