«Champions!», spectacle total de feu, de glace et de… neige, embrase la Riponne

LausanneLe mégashow en l’honneur des 100 ans du CIO a réuni quelque 12000 personnes en deux jours au pied du Palais de Rumine. Reportage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Top départ de Champions! à 20 h 40, samedi soir, sur une place de la Riponne transfigurée. Par un froid de canard, agrémenté de quelques flocons, 6000 paires d’yeux fixaient le compte à rebours projeté sur la façade de Rumine, lorsqu’un bruit assourdissant et des images de la Première Guerre mondiale signalèrent le début de ce spectacle total, alliant projections, patinage, danse, acrobatie et musique live.

Organisé par la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud pour célébrer les 100 ans de présence du CIO dans la capitale olympique, le mégashow créé par le Québécois Olivier Dufour a vécu cette première avec un jour de retard en raison d’une météo exécrable. La représentation du vendredi a été repoussée à dimanche, réunissant à nouveau 6000 spectateurs.

Retour sur la première de samedi, qui a réchauffé durant une heure et demie un public transi, lui faisant traverser un siècle d’histoire du sport. La fresque a décollé en douceur sur la patinoire éphémère, mettant en scène la destinée du double champion du monde de patinage artistique Stéphane Lambiel. La scène des très jeunes patineurs à l’entraînement a particulièrement remué les tripes du public. «Une dame m’a dit à quel point elle avait été émue par la prestation des enfants, par la vérité du spectacle. Par le fait que c’était plus que du divertissement», s’est réjoui Olivier Dufour, à l’issue de la représentation. Même émotion pour Thomas Bach, président du CIO et ancien champion d’escrime: «De voir la performance de Stéphane Lambiel, ce but de perfection à atteindre, avec la voix de l’entraîneur derrière, cela m’a rappelé ma propre carrière sportive.»

Bastian Baker met le feu

La température est montée d’un coup quand Bastian Baker a surgi, tel une rock star, des entrailles du Palais de Rumine. La foule galvanisée commence à se trémousser, les lumières à s’intensifier. Un light show spectaculaire embrase le Palais. Le jeune chanteur vaudois enchaîne les titres – ceux que tout le monde connaît, plus quelques chansons tirées de son nouvel album, Facing Canyons, sorti il y a quelques jours.

«Ça fait plaisir de voir la place de la Riponne pleine, car le pari n’était pas du tout gagné»

Desservi par la météo, Champions! a aussi subi les conséquences de l’actualité. A la suite des attentats de Paris, les effets pyrotechniques ont été annulés à la demande du Conseil d’Etat. Rien de dramatique pour un public manifestement émerveillé. «Les projections sur le Palais de Rumine étaient magnifiques, réagit à chaud Marc Vuilleumier, municipal lausannois des Sports. Ça fait plaisir de voir la place de la Riponne pleine, car le pari n’était pas du tout gagné.» Pendant ce temps, la place est prise d’assaut par le public, invité à poursuivre la soirée en dansant au son du DJ Igor Blaska.

Stéphane Lambiel, lui, décompresse et regrette «que cela se soit passé si vite». Heureux d’avoir pu insuffler sa flamme: «C’est important pour moi que les gens rentrent à la maison inspirés, avec l’envie de bouger.» (24 heures)

Créé: 23.11.2015, 07h28

Articles en relation

[Vidéo] Le spectacle «Champions!» enflamme la Riponne

Spectacle Samedi soir, près de 6'000 spectateurs ont assisté au show d'Olivier Dufour, le créateur du mur du son. Plus...

[Vidéo] Constance, 8 ans et mini-star de Champions!

Spectacle Elle s'appelle Constance Lengagne. A 8 ans, la jeune élève du Conservatoire de Lausanne fait déjà des tournées. Découvrez là, samedi pour la première du spectacle Champions! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.