Chavannes envisage une multiplication de zones 30

Ouest lausannoisSuite à l’adoption de huit postulats par le Conseil communal, la Municipalité envisage d’abaisser la vitesse sur une majorité de rues de la commune.

Une rue de Chavannes-près-Renens (image d'illustration).

Une rue de Chavannes-près-Renens (image d'illustration). Image: OLIVIER ALLENSPACH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«50 km/h n’est plus une vitesse adaptée pour traverser Chavannes-près-Renens. C’est devenu une aberration.» Lors du dernier Conseil communal, le socialiste Alexandre Rydlo s’est fait le champion des zones limitées à 30 km/h, avec l’appui d’un autre élu PS, Julien-Clément Waeber. À eux deux, ils ont déposé un total de huit motions demandant d’introduire des limitations de vitesse sur des tronçons couvrant une bonne partie de la commune. Les axes concernés comprennent notamment l’avenue de la Gare, la rue Centrale ou encore l’ouest de l’avenue de Préfaully.

La rafale de textes a passé la rampe au terme de longs débats, et non pas sous la forme de motions, mais de postulats, soit non contraignants pour la Municipalité. «Tout le monde reconnaît qu’il y a un problème de circulation à Chavannes», se réjouit néanmoins Alexandre Rydlo, qui rappelle que ce n’est pas la première fois qu’il met une telle proposition sur la table. En 2013 déjà, il avait fait adopter une motion demandant à l’Exécutif de prendre position sur le passage en zone 30 km/h de l’ensemble de la commune. À l’époque, la Municipalité avait répondu dans un préavis que face à la diversité de problèmes constatés sur la commune, généraliser la limitation de vitesse n’était pas la panacée.

«Depuis, des aménagements ont été réalisés sur des tronçons de route, mais, six ans plus tard, je constate que la situation ne s’est pas améliorée»

«Depuis, des aménagements ont été réalisés sur des tronçons de route, mais, six ans plus tard, je constate que la situation ne s’est pas améliorée», estime Alexandre Rydlo. Le syndic, Jean-Pierre Rochat, argumente que sur certaines rues à large chaussée, tout le problème est de faire respecter une limite à 30 km/h. «Nous avons jusqu’ici privilégié le rétrécissement des routes comme une manière de ralentir la vitesse. Mais il faut attendre que des rues nécessitent une réfection, et il est vrai que cela prend du temps.» Selon lui, le problème principal de la commune en matière de circulation se situe d’avantage au niveau des bouchons. «En termes de sécurité routière, nous sommes plutôt bons», estime-t-il.

Suite à l’adoption de ces postulats, la Municipalité s’est néanmoins engagée à mener une réflexion globale sur la circulation à Chavannes-près-Renens et pourrait aller dans le sens des deux élus, du moins en partie: «À terme, nous pourrions abaisser la vitesse d’une majorité de rues, tout en maintenant quelques axes à 50 km/h», déclare Jean-Pierre Rochat, syndic de la commune. (24 heures)

Créé: 29.04.2019, 17h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.