Claude Massy, vigneron chanteur, s’en est allé

HommageL’ancien conseiller national et député d’Epesses est décédé dans sa 89e année. Son ancien collègue libéral à Berne Hubert Reymond se souvient.

Claude Massy, dans ses vignes, en 1991, année de son départ du Conseil national, où il a siégé douze ans.

Claude Massy, dans ses vignes, en 1991, année de son départ du Conseil national, où il a siégé douze ans. Image: Hélène Tobler

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est un homme qui laissera toujours le souvenir de sa jovialité. Claude Massy, c’était le cœur, l’amitié, plus que la politique.» Hubert Reymond, ancien conseiller aux Etats vaudois, parle avec émotion de son ancien colistier, qui siégeait en même temps que lui à Berne. Il se souvient de son «désir sincère de nouer le contact, une qualité rare» qui avait permis au «petit Parti libéral» de frayer avec les autres partis, y compris avec les suisses alémaniques et les tessinois, dont il parlait la langue. «C’est bien le seul qui, après un mois au Conseil national, tutoyait tous les parlementaires!»

Outre ses douze ans à la Chambre basse (1979-1991), Claude Massy a passé douze ans au Grand Conseil. Il était connu pour défendre, dans ses deux assemblées, la viticulture vaudoise «sans dogmatisme».

Le chant et les histoires

Vigneron-encaveur à Epesses, dont il était bourgeois d’honneur, il était aussi Gai Compagnon de la Confrérie du Guillon. Et ce n’était pas le seul chœur dans lequel il exerçait. C’est qu’il aimait le chant et les histoires. Fervent conteur d’anecdotes, il imitait tous les accents romands – et celui des Ormonts plus que tout autre! – et était connu pour être un farceur. Ainsi, en 2003, il était monté à la capitale avec le «Mouvement vaudois pour la récupération du trésor de la cathédrale de Lausanne» avec la mission de fêter le bicentenaire de l’entrée du canton dans la Confédération en ramenant les richesses prises à l’évêque par les Bernois en 1537.

Amateur de chasse, sportif et bon skieur, «l’homme du vin qui n’en abusait jamais» a accueilli tout le gratin dans sa cave d’Epesses. Dans sa maison fleurie sur la place du village, il a aussi élevé, avec son épouse, Doris, ses enfants, Christian, Nicolas et Marianne. (24 heures)

Créé: 06.10.2015, 17h35

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.