Des crémations plus chères pour les non-Lausannois

InhumationsLa Ville augmente le prix de ses prestations pour financer la rénovation du Centre funéraire de Montoie

Les quatre fours mis en service en 1994 doivent notamment être remplacés.

Les quatre fours mis en service en 1994 doivent notamment être remplacés. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

À 46 ans, le Centre funéraire de Montoie montre des signes de vieillissement. D’importants travaux de rénovations doivent y être entrepris. Pour absorber une partie de ces coûts – portés au plan des investissements à hauteur de 8'150'000 fr. –, la Ville augmente les tarifs de ses prestations funéraires destinées aux non-Lausannois.

Pour préciser le détail et le coût de cette mise en conformité des installations et des bâtiments – il faut notamment remplacer les quatre fours crématoires activés en 1994, «en fin de vie» selon la Commune –, la Municipalité ouvre un compte de crédit d’études de 349 000 fr. Ce montant couvrira les honoraires des architectes, qui assureront la coordination générale entre l’étude de faisabilité et les différents corps de métier. L’augmentation des tarifs pour les non-Lausannois, basée sur l’examen des prix pratiqués par les autres institutions cantonales romandes, permettra d’absorber à terme une partie du montant des travaux de rénovation de Montoie. (24 heures)

Créé: 09.10.2018, 08h06

Articles en relation

Des privés se lancent dans le business de la crémation

Vaud Une coopérative va ouvrir un crématoire, à Aigle, en 2019. Lausanne doit refaire ses fours. Des millions sont en jeu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.