Descente de police géante à la place de la Riponne

LausanneUne grande opération de police a eu lieu vendredi après-midi à la Riponne, haut lieu du trafic de stupéfiants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C'est un véritable poste de police qui a été construit en quelques minutes sur la place de la Riponne à Lausanne vendredi après-midi. Une centaine de policiers en civil ou en uniforme ont pris possession de la place entre 15h00 et 18h45. Des camionnettes ont été placées de façon à créer un lieu permettant les fouilles, les contrôles d'identité et les interpellations.

Des dizaines de personnes soupçonnées de trafic de drogue sont actuellement contrôlées, pour la plupart ressortissantes d'Afrique du Nord. Le procureur était également sur place.

«Le but est de déstabiliser les acteurs du trafic de drogues», expliquent les portes-paroles des polices cantonale et communale associées dans cette opération. Ils promettent que désormais «les trafiquant doivent s'attendre à ce type d'actions.»

La brigade canine en renfort
Après une première fouille pour s'assurer que les personnes ne soient pas armées, elles sont menées en colonne pour un contrôle avec la brigade canine. Le chien Yuna repère divers stupéfiants. Les personnes sont ensuite amenées dans les camionnettes pour des contrôles d'identité. Le procureur sur place peut immédiatement ordonner l’interpellation des personnes recherchées ou soupçonnées de trafic de drogue

Si quelques habitués de la place ont lancé une salve d'insultes aux policiers, la centaine de badauds sur place a accueilli très favorablement cette opération. Actuellement, la Riponne semble être le lieu où le trafic pose le plus de problèmes. Si cette opération a été préparée depuis plusieurs semaines, le lieu de la descente a été défini très récemment sur la base des observations des agents, ont expliqué les porte-paroles.

Jacqueline de Quattro sur place
Vers 17h, la Conseillère d’État Jacqueline de Quattro, le municipal de Lausanne Grégoire Junod et le président des polices municipales Jean-Daniel Carrard sont entre autres venus féliciter les policiers. Ils étaient en séance quand ils ont appris que cette opération avait lieu et ont décidé de venir apporter leur soutien aux agents sur le terrain.

41 personnes ont été contrôlées lors de cette opération. Huit hommes ont été conduits à l'Hôtel de police afin d'être entendus. Quatre d'entre eux dans le cadre d’affaires de vols, un pour cambriolage, un pour infraction à la Loi fédérale sur les stupéfiants et deux pour infraction à la Loi sur les étrangers. «En pleine journée, je m'attendais à ce qu'il n'y en ait pas plus de 5 ou 6» s'est étonnée Jacqueline de Quattro. «Bien sûr, une opération coup de poing ne suffit pas, mais cela déstabilise les dealeurs qui sont obligés de revoir leurs pratiques commerciales».

La conseillère d'état voit en cette opération la réussite de la police coordonnées. «Ce type d'opération n'aurait pas pu être montée avant car on ne peut pas vider la ville de ses policiers pour les mettre à la Riponne».

(24 heures)

Créé: 21.09.2012, 21h08

Dossiers

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.