Dix-neuf projets citoyens lorgnent les 100'000 francs de la Ville

LausanneUn vote populaire est lancé pour départager les idées qui convoitent le premier budget participatif communal.

Le municipal David Payot inaugure la cabine de vote principale, devant les Portes Saint-François.

Le municipal David Payot inaugure la cabine de vote principale, devant les Portes Saint-François. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausannois, aux urnes! Depuis mardi et jusqu’au 13 octobre, 19 projets concourent pour décrocher une fraction du premier budget participatif de la Ville de Lausanne. Ils seront départagés par les votes de la population. Pour rappel, la Municipalité débloque 100'000 francs pour subventionner plusieurs projets de quartier émanant des habitants. «C’est un nouvel outil démocratique local qui permet de créer des espaces intermédiaires, entre les autorités et les citoyens, où ces derniers ont la possibilité de s’investir et d’interagir», définit le municipal des Quartiers, David Payot.

Les habitants avaient de janvier à mai pour faire mûrir et proposer leurs idées. En termes de contenu, ils ont ratissé large: jardins partagés, festival, ateliers créatifs, poésie urbaine, bibliothèque d’objets ou encore cours de cuisine. La plupart se retrouvent tout de même autour du développement durable.

Concernant la répartition géographique, tous les quartiers ont un projet minimum à se mettre sous la dent à l’exception de Sauvabelin, Borde-Bellevaux et des zones foraines. «La vie de quartier dans la région d’Entrebois fait actuellement l’objet d’une attention particulière et la Ville communiquera à ce sujet», rassure Damien Wirths, adjoint administratif en charge de la coordination des quartiers.

S’ils sont 19 en course aujourd’hui, les autorités avaient reçu 34 dossiers. Mais une étude de faisabilité a recalé la moitié des candidats. Certains ciblaient des espaces non disponibles, d’autres auraient peiné à obtenir les autorisations nécessaires, notamment pour les normes d’hygiène. Un projet a aussi été écarté car «les frais facturés aux participants ne permettaient pas l’accès de tous», précise la chargée de projet, Julie Erard.

Désormais, une quinzaine d’urnes sont réparties dans la ville, la principale étant située devant les Portes Saint-François. Les votants doivent désigner leurs cinq idées préférées, qu’elles concernent ou non leur quartier. «Nous espérons une participation de l’ordre de 3% ou 4% de la population», chiffre Damien Wirths. Les résultats seront annoncés le 30 octobre et les projets gagnants (pris dans l’ordre des votes jusqu’à épuisement du budget) devront être réalisés dans les deux ans. Pour rappel, un projet ne peut excéder 20'000 francs.

L’union fait la force

Présents mardi à la conférence de presse ouvrant la période de votes, les porteurs de projets commençaient déjà à faire campagne. «Notre association, l’Escale des Voisins, œuvre déjà pour le lien intergénérationnel et lutte contre l’isolement, ça s’inscrit parfaitement dans le cadre du budget participatif, explique Zohrat Breguet de la Sallaz. C’est l’occasion de montrer qu’il y a de la force dans les quartiers. Si on leur laisse le temps et qu’on les aide, les gens sont prêts à s’unir.»

Louis Morof y croit aussi, lui qui veut sillonner la Blécherette avec une roulotte multifonction. «Il faut un lieu convivial, en mouvement permanent et qui accueille des ateliers, des cours, de la petite restauration. Là, on pourra créer du lien avec les habitants actuels et avec ceux de l’écoquartier à venir.» Les projets en lice, comme ceux qui n’ont pas passé l’étude de faisabilité, sont détaillés sur le site internet dédié: my.lausanne.ch/budget-participatif

Créé: 28.08.2019, 10h14

«Ce budget exclut toute vision de long terme»

En juillet, SolidaritéS Vaud s’attaquait dans son journal à la politique des quartiers de la Ville, menée par le municipal POP David Payot, via un article de la candidate (Ensemble à Gauche) aux élections fédérales Franziska Meinherz.

Dans un paragraphe consacré au budget participatif, elle déplore qu’il exclue toute vision de long terme et dénonce: «Au lieu de favoriser l’auto-organisation des habitant·e·s et autres intéressé·e·s autour de questions importantes, il monte les différents groupes sociaux et quartiers les uns contre les autres, en les mettant en compétition directe dans l’accès aux ressources.»

Le municipal David Payot répond que le budget participatif relève du court terme, en partie car «cela permet aussi aux habitants et à la Ville de prendre un engagement qu’ils peuvent assumer».

Il estime que certaines infrastructures pourront ensuite être réutilisées et souligne que «le budget participatif s’articule avec d’autres outils en faveur des quartiers pour assurer le moyen et le long terme, en particulier les contrats de quartier, l’animation socioculturelle et la coordination des quartiers».

Concernant la compétition entre quartiers, le municipal affirme que les budgets participatifs mis en place dans le monde entier «produisent moins d’inégalités de participation politique que la démocratie représentative».

Il relève que «les projets soumis au vote sont bien répartis sur la carte de Lausanne, et sont portés, dans la majorité des cas, par des personnes qui n’avaient jamais adressé de propositions aux autorités, ce qui est un immense succès».

Avec un bémol, tout de même: «Des inégalités subsistent, notamment dans les capacités et les ressources de chacun pour élaborer des propositions, c’est une des raisons pour lesquelles la Ville de Lausanne a tenu à mettre en place des permanences dans différents quartiers.»

Articles en relation

Lausannois, vous avez 3 mois pour avoir des idées

Budget participatif Lausanne lance son premier budget participatif. Les idées jugées réalisables seront soumises au vote des habitants. Plus...

Les élus se déchaînent sur l’animation des quartiers

Lausanne Le Conseil communal demande plus de lisibilité à David Payot sur sa politique des quartiers. Plus...

Un catalyseur pour lier les réseaux des quartiers

Lausanne La Ville de Lausanne présente une politique des quartiers qui instaure un budget participatif et un coordinateur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.