Du plan de quartier à l’habitat, hâte-toi lentement

ChavannesPrès de deux ans après le vote sur la tour des Cèdres, rien de visible dans le futur quartier.

La tour végétale prévue à Chavannes ne sera pas habitée avant 2020. La population l'a acceptée le 9 février 2014.

La tour végétale prévue à Chavannes ne sera pas habitée avant 2020. La population l'a acceptée le 9 février 2014. Image: STEFANO BOERI ARCHITETTI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Patience, mère de toutes les vertus. Ce doit être encore plus vrai pour les urbanistes. Celui de Chavannes-près-Renens, Claude Daetwyler, en sait quelque chose. Il prendra sa retraite dans deux ans et il en aura passé près de trente à façonner quelques-uns des plus grands chantiers que compte l’Ouest lausannois.

Sa Commune fait actuellement face à au moins quatre mastodontes: le Vortex, futur village des Jeux olympiques de la jeunesse et par la suite logements pour étudiants, mais aussi les Côtes de la Bourdonnette, dédiées à la santé (habitat et enseignement), Aligro City (centre commercial et logements) et enfin les Cèdres. Certains ont connu leurs prémices il y a plus de vingt ans. Ils aboutiront tous respectivement dans les six ou sept ans à venir.

La tour pas avant 2020

Le plus attendu est sans doute le projet des Cèdres. Il a obtenu l’aval de la population le 9 février 2014. Bientôt trois ans, donc, que les citoyens ont accepté – par référendum, comme à Prilly dimanche dernier – la construction de 700 logements sur ces 8 hectares qui s’étendent entre l’autoroute et l’avenue du Tir-Fédéral. Ils ont au même moment dit oui à l’érection d’une tour de 117 mètres. En novembre 2015, la Commune dévoilait la forme que prendra l’édifice. Un projet fou venu de Milan, une forêt verticale. Les premiers occupants ne sont pourtant pas prêts de pouvoir y poser leurs cartons. La tour végétale ne sera pas mise à l’enquête avant 2018, on s’y installera dès 2020. Le reste du quartier sera habitable plus tôt. Trois immeubles pour un total de 192 logements sont actuellement en construction. Les premiers habitants s’installeront en 2018.

En parallèle, les autorités comptent sur la concrétisation d’une des pierres angulaires de ce quartier: la passerelle par-dessus l’autoroute, qui vise à connecter les Cèdres au nord de la commune de Chavannes. «Nous avons soumis un avant-projet à l’Office fédéral des routes, qui nous a fait un retour très positif, résume Claude Daetwyler. Le but, c’est qu’elle soit opérationnelle au moment de l’arrivée des premiers habitants du quartier.» Suivra la construction d’un autre groupe de trois bâtiments, plus petits, au sud du secteur. L’enquête devrait avoir lieu début 2017, la construction dans la foulée, et les occupants devraient arriver dès 2019.

Autour du bâti, placé sous la responsabilité du groupe Orllati et de Bernard Nicod, la Ville doit penser l’espace public. Un travail de longue haleine, là aussi… «La première année après le vote, nous n’avons fait que cette planification de fond. Les écoulements d’eau, l’éclairage… mais surtout le grand parking qui desservira tout le quartier.» Autant d’éléments qui se fondront dans le quartier une fois qu’il sera habité. Mais qui nécessitent une minutie essentielle.

Alors Claude Daetwyler s’y attelle, patiemment. En même temps qu’il joue les médiateurs entre promoteurs, autorités cantonales et communales. Pour faire de cette parcelle de 8 hectares le morceau de ville qui connectera le nord et le sud de la commune de l’Ouest lausannois. (24 heures)

Créé: 02.12.2016, 10h15

Les 4 grands projets

Cèdres
1 passerelle sur l’autoroute
700 logements
1000 emplois
8 hectares


En Dorigny


1600 habitants parc public de 3600m2
5.6 hectares
projet en mains privées, pas de planning et de coûts de réalisation certains.
hors projet: une passerelle sur l’autoroute

Vortex


915 logements
175 millions de francs
1 pont sur le M1 en construction
1 parc et 8000 m2 de terrains de sport
Village olympique des JOJ 2020
acteurs: commune et canton L’acteur principal est le canton. Et la caisse de pension de l’état de vaud l’une des grandes sources de financement.


1500 étudiants et 230 collaborateurs à la HESAV
1000 usagers au bâtiment de formation C4
500 logements étudiants
10 hectares
horizon 2022
Coût: 141 millions pour la HESAV et le C4. Environ 60 millions pour les logements étudiants

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...