François Marthaler tient au toit gris du Parlement

RosebudLe Chef du département des infrastructures s'est expliqué aujourd'hui sur le nouveau look du projet Rosebud. La ville de Lausanne vient de lui délivrer le permis de construire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus d'un mois après la révélation par les médias d'une coiffe grise pour le futur Parlement à la place du brun vendu sur les images de synthèse, François Marthaler tente de reprendre en main la communication du projet.

La délivrance du permis de construire, jeudi dernier par la ville de Lausanne, a fourni l'occasion au Chef du département des infrastructures d'organiser une conférence de presse aujourd'hui, à midi. Mais contrairement au souhait martelé ces dernières semaines d'une communication commune, la Municipalité a boudé l'événement.

Du coup, le magistrat Vert s'est retrouvé tout seul avec ses services pour défendre le projet. Une très longue présentation pour prouver que le toit en acier, couleur étain, est la meilleure formule pour intégrer le bâtiment dans la Cité, à l'aide de nouveaux visuels.

Surtout, François Marthaler affirme qu'il n'a jamais rien voulu cacher, en rappelant les innombrables séances de consultation et de «démarche participative». «Ce projet n'a pas été conçu par le canton dans son coin, mais en étroite collaboration avec la ville. Cela ne s'est pas fait dans le dos des députés, même si certains ont été surpris de la couleur du toit».

Les explications de François Marthaler suffiront-elles à sauver le projet de nouveau Parlement? Dans la classe politique vaudoise, et surtout lausannoise, la nouvelle couleur du toit continue de susciter des remarques acerbes et des menaces de moins en moins voilées de référendum.

Créé: 21.02.2012, 13h42

Articles en relation

Le toit gris de Rosebud attise un vieux débat

Parlement cantonal La révélation sur la couleur du futur Parlement a relancé la polémique sur un projet qui, en 2009, n’avait pas convaincu tous ses jurés. Plus...

La résistance s’organise contre le projet Rosebud

Nouveau Parlement cantonal Le Centre patronal se dit prêt à financer un référendum, s’il devait être lancé. Les députés, eux, tenteront de faire évoluer la toiture Plus...

Le Parlement vaudois aura droit à son nouveau visage

Construction La Cité de Lausanne va pouvoir accueillir la reconstruction du cœur politique vaudois. Une seule opposition au projet «Rosebud», qui ne devrait pas empêcher le début des travaux ces prochains mois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.