Hildbrand accusé de brader le service des taxis

LausanneDepuis février, il est plus facile de décrocher le carnet de conducteur indispensable à la profession. «Une voie royale pour Uber», dénoncent certains.

Le municipal lausannois Pierre-Antoine Hildbrand est le président du Comité de direction de l’Association de communes de la région lausannoise

Le municipal lausannois Pierre-Antoine Hildbrand est le président du Comité de direction de l’Association de communes de la région lausannoise Image: PATRICK MARTIN - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En attendant qu’une loi cantonale entre en vigueur et mette de l’ordre dans la jungle des taxis au niveau vaudois, en 2019, une mesure provisoire fait monter les tours des chauffeurs de taxi indépendants. Depuis le 1er février, il est plus simple d’obtenir le carnet de conducteur (CCT) indispensable à la profession. «Une voie royale pour Uber», accusent aujourd’hui les chauffeurs de taxi indépendants.

Le municipal Pierre-Antoine Hildbrand est le président du comité de direction de l’Association de communes de la région lausannoise. C’est ce comité qui pourra accorder des dérogations à tout ou partie des conditions nécessaires à la délivrance du CCT pour une durée d’une année, renouvelable une seconde année. À titre d’exemple, les personnes souhaitant obtenir le précieux sésame pourront être exemptées de l’examen topographique, qui, au vu de la technologie, est considéré comme moins fondé, étant donné que la plupart des véhicules sont aujourd’hui dotés de GPS. «Le pari était que la société Uber annonce la fin de son service Pop à Lausanne, ce qui a été fait. Il disparaîtra dès le mois de mars», explique Pierre-Antoine Hildbrand.

«Pierre-Antoine Hildbrand n’était nullement obligé, dans l’attente d’une loi cantonale en gestation, de procéder avec une telle brutalité»

Pour Akrimi Bakir, de l’Association des chauffeurs de taxi indépendants et de l’Union des taxis lausannois, les chauffeurs au bénéfice d’une autorisation A, qui donne par exemple le droit de stationner sur l’espace public, vont «probablement» disparaître. Et le centre d’appels qu’ils financent par le biais d’un abonnement, aussi. «Ce centre d’appels ne pourra plus assurer la distribution des courses au même taux de disponibilité, faute d’abonnés. Tout cela, Pierre-Antoine Hildbrand le sait parfaitement. Il n’était nullement obligé, dans l’attente d’une loi cantonale en gestation, de procéder avec une telle brutalité.» Le président du comité assure pourtant qu’il n’y aura aucune modification des règles pour les taxis A.

L’avant-projet de modification de la loi sur l’exercice des activités économiques (LEAE) a été présenté en mai dernier. Il prévoit deux catégories de chauffeurs de taxi: les taxis A actuels et tous les autres, y compris les Uber-X. La catégorie des taxis B disparaît. Autre changement: l’autorisation d’exercer, dont la délivrance restera de la compétence communale, sera valable sur l’entier du canton. Les communes pourront toujours prévoir des conditions particulières, comme décider qui a le droit d’utiliser les couloirs de bus. (24 heures)

Créé: 05.02.2018, 15h58

Articles en relation

Ils étaient 202 à convoiter le graal des taxis

Lausanne Le TF a fait voler en éclats le système d’attribution des autorisations A. Certains patientaient depuis quinze ans! Plus...

Taxi: les chauffeurs libres seront mieux protégés

Suisse Le Tribunal fédéral considère que les chauffeurs de taxi indépendants affiliés à une centrale sont considérés comme employés. Mais la course en taxi devrait coûter davantage. Plus...

Le règlement sur les taxis lausannois annulé

Tribunal fédéral Le TF a accepté un recours des taxis indépendants, qui s'estimaient lésés par le règlement intercommunal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...