Ils squattent le terrain d'entraînement du DARD

BussignyLes anciens locaux de l'ECAL à Bussigny, voués à la démolition, sont occupés depuis un mois par un collectif. Le DARD ne peut plus s'y entraîner.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils sont une dizaine et forment le collectif Delta Jet. «Comme les glaces à l’eau de chez Denner», indique Sacha*, travailleur social. Il y a un mois, ils ont investi l’ancien bâtiment de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL), situé à la rue de l’Industrie à Bussigny, comme l’a révélé hier le quotidien 20 minutes. Ils souhaitent ouvrir le lieu au public, malgré la plainte déposée par le propriétaire, la Fenaco-Landi

Ancien terrain du DARD
«Quand on est entré dans le bâtiment, raconte Fanny*, le sol tout entier était jonché de bris de verre et de balles.» C’est que, depuis le déménagement de l’ECAL, en août 2007, l’immeuble de 4500 m2 sert de lieu d’entraînement pour le Détachement d’action rapide et de dissuasion de la police cantonale (DARD).

Le 22 juillet, alors que les squatteurs étaient occupés à nettoyer le sol, ils se sont d’ailleurs retrouvés nez à nez avec les policiers du DARD. Qui sont repartis après médiation de la police municipale.

Agés de 20 à 30 ans, les squatteurs installés à Bussigny veulent combattre l’image des «squatteurs glandeurs», explique Marco*. Tous salariés ou en formation, ils ont déjà installé une cuisine, une douche et souhaitent partager un espace trop vaste pour eux.

Skatepark et cinéma
Des ateliers destinés à des activités artistiques seront prêtés à ceux qui le souhaitent. Dans une pièce haute de dix mètres, un skatepark est en train de voir le jour. Et la salle de projection de l’ECAL reprendra du service et sera transformée en cinéma. Le tout fonctionnant dans une optique non marchande.

Les habitants du quartier semblent réagir positivement à l’installation du collectif: certains sont déjà passés pour déposer des objets ou des vêtements qui viendront remplir les rayons du magasin gratuit, dont la vitrine donne sur la rue de l’Industrie et qui sera inauguré le 28 août.

Si les membres de Delta Jet occupent illégalement l’ancienne école d’art, c’est en réaction à la crise du logement. «Occuper un lieu vide, c’est lui redonner sa fonction de base», affirme Sacha. Ils comptent bien rester sur le site tant que rien de concret n’y est prévu. * Prénoms fictifs (24 heures)

Créé: 20.08.2013, 09h16

Articles en relation

Les squatters du pré de l’Etraz entendus par la Ville

NYON Le collectif qui souhaitait cultiver un jardin le long de la route de l’Etraz a été reçu par la Ville ce matin. Celle-ci étudiera des solutions pour les accueillir sur un site plus adapté. Plus...

Les squatters de Nyon se sont installés à Chavannes-de-Bogis

MAISONS OCCUPÉES Chassé de l’ancien squat de la Petite Prairie, à Nyon, un groupe de marginaux a élu domicile dans une vieille ferme à Chavannes-de-Bogis. Plus...

Les squatters de Pully priés de lever le camp

Conflit Le président du Tribunal de Vevey leur a ordonné de quitter la Villa Romantica Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...