In-Cité double un peu la Cité

FestivalLa manifestation lausannoise qui réagissait, en 2016, à l’éclatement du rendez-vous officiel se pérennise. Aperçu.

Une lecture interculturelle lors de la première édition du festival In-Cité en 2016.

Une lecture interculturelle lors de la première édition du festival In-Cité en 2016. Image: MARIUS AFFOLTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un festival peut en cacher un autre. Dix jours avant l’ouverture du Festival de la Cité, celui d’In-Cité continue à jouer les trublions alternatifs autour de la cathédrale de Lausanne. Créé en 2016 en signe de protestation face à une manifestation historique qui s’éclatait géographiquement entre La Sallaz, la Riponne et Ouchy, In-Cité cherchait «à montrer que l’on pouvait faire un festival dans la Cité», selon les mots de l’organisateur, Pascal Cottin, un des membres du comité. «Le but a été atteint», se réjouit le responsable, qui s’étonnerait presque de voir la petite contre-manifestation poursuivre son chemin avec cette 3e édition qui s’ouvre vendredi.

«Nous ne sommes plus du tout en opposition, poursuit-il. Mais nous cherchions aussi à créer quelque chose qui soit adapté aux lieux, avec de petites scènes, une envie assez simple de convivialité et de partage. Montrer que la culture pouvait se faire directement sur le pavé.»

Presque sans subvention, In-Cité a évidemment cherché à mettre en avant des propositions dépouillées où les échanges l’emportent sur les effets. Plusieurs sortes de lectures ont ainsi été mises sur pied, dont des lectures de rue où chacun, petit ou grand, est libre de venir lire un texte aux auditeurs de passage. Selon Pascal Cottin, la formule a eu l’heur de plaire et le festival commence à se faire connaître dans un cercle certes restreint mais attaché à l’intimité.

Artistes du cru

La programmation met à l’honneur les artistes du cru avec une belle détermination et une motivation qui tient probablement aussi à des moyens plutôt modestes. «Nous sommes tellement contents d’accueillir des artistes locaux qui ne trouvent parfois pas de lieux où jouer.» Et les sélections se font à la bonne franquette dans un esprit de voisinage amical. «La semaine dernière encore, un groupe de blues-rock, Velvetfisch, nous a appelés en nous disant qu’ils habitaient à la rue Cité-Derrière. Eh bien, ils jouent sur la scène de Cité-Derrière!»

Deux autres scènes – à l’esplanade de la Cathédrale et à la place Saint-Maur – complètent un dispositif tripartite au service d’une programmation variée qui comporte aussi bien le slam de Narcisse (ve 29, 19 h), le jazz du Saccon Soul Power (ve 29, 22 h), la danse de la Cie Histoire d’Elles (sa 30, 19 h et 21 h) ou la magie de Pierric Tenthorey (di 1er, 15 h 30). À l’affiche, plus de 40 rendez-vous artistiques. Parmi eux, un ovni intrigant: le «Klaus Nomi Projekt», du metteur en scène Pierre Lepori, qui profite d’In-Cité pour chauffer ce spectacle qui revisite la figure culte de ce chanteur camp et queer des seventies au gré d’ingrédients théâtraux, musicaux ou de cabaret. Une création alliant utopie, démesure et destin tragique, aux «textes très perchés», selon son concepteur, qui se réjouit de la tester dans une Cité décidément offerte à tous les regards. (24 heures)

Créé: 28.06.2018, 11h29

Programme

Lausanne, divers lieux

Du ve 29 juin au di 1er juillet.

Accès libre, chapeau pour les artistes

www.incitelausanne.ch

Articles en relation

Le festival In-Cité revient pour une 3e édition

Culture La manifestation, qui fait la part belle aux artistes locaux, aura lieu du 29 juin au 1er juillet. Plus...

Une pétition déposée pour rapatrier le Festival de la Cité

Grogne Les signataires veulent le retour de l’événement au creux de la Cathédrale. Une décision pourrait tomber mercredi Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.