«Je fais déjà des semaines à plus de 50 heures»

CrissierL’ouverture étendue décidée dans les centres Migros et Coop fait tousser les employés et les petits commerces.

Le centre commercial Léman centre, à Crissier.

Le centre commercial Léman centre, à Crissier. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le malaise est palpable dans les centres commerciaux Coop et Migros de Crissier. Jeudi, Unia dévoilait la décision des deux géants orange d’étendre leurs horaires d’ouverture en semaine jusqu’à 20h, voire 21h, et ce dès le 28 août. Une décision avant laquelle le personnel n’aurait pas été correctement consulté, selon le syndicat.

Interpellé par Unia sur cette situation, le Service de l’emploi du Canton de Vaud a demandé des précisions aux deux entreprises, leur rappelant que si aucune consultation du personnel n’a été effectuée, elles seraient en infraction avec la loi fédérale sur le travail. Contactée vendredi, la porte-parole de Migros Vaud, Aurélie Murris, considère que «les démarches auprès de nos collaborateurs ont été menées d’une façon adaptée». Même son de cloche chez Coop: «Nous pouvons vous confirmer que les salariés de l’Hypermarché Coop Léman Centre ont été consultés depuis début août 2017», indique Giovanni Iacomini, responsable communication en Suisse romande.

C’est pourtant un autre scénario que décrit un employé de Coop, qui témoigne anonymement: «Il y a eu une séance d’information samedi dernier. On nous a expliqué ce qui allait se passer, mais c’était un fait accompli.» Vendredi, Coop a pris le parti de faire machine arrière en annonçant que les horaires de son centre commercial resteraient inchangés pour le moment. Selon les explications de Giovanni Iacomini, les autres enseignes du centre commercial n’auraient pas respecté la procédure, incitant Coop Suisse Romande à prolonger la période de consultation.

C’est que l’extension des horaires d’ouverture concerne aussi les petits commerces qui ont leur arcade dans les centres Migros et Coop de Crissier. De leur côté, c’est aussi la grogne: «On nous a signifié cette décision par courrier recommandé. Il n’y a eu aucune discussion préalable», explique le gérant d’un magasin situé au Coop Léman Centre, qui craint également de dévoiler son identité. Un commerçant du Centre Migros est lui aussi amer: «Ils auraient au moins pu organiser une table ronde!»

Pour les deux hommes, les craintes sont les mêmes: les horaires étendus entraîneront des coûts supplémentaires de personnel, mais sans rien changer à leur chiffre d’affaires: «Cela fait seize ans que nous faisons des nocturnes le vendredi. C’est calme», dit l’un d’eux.

Pour autant que la consultation des employés ait été faite dans les règles de l’art, Migros et Coop sont dans leur bon droit en repoussant leurs horaires de fermeture à Crissier. Le règlement de police de la Commune permet en effet aux commerces d’ouvrir jusqu’à 20 h du lundi au vendredi et jusqu’à 21 h deux fois par semaine. Les employés qui travaillent dans les deux centres craignent toutefois pour leurs conditions de travail: «Ça va me faire de très grosses journées, rage l’un d’entre eux. Je fais parfois déjà des semaines de cinquante heures. La situation ne peut qu’empirer.» (24 heures)

Créé: 25.08.2017, 20h02

Articles en relation

Coop fait marche arrière sur les horaires à Ecublens et Crissier

Commerce Les nouveaux horaires prévus par Coop au Léman Centre à Crissier et au supermarché d'Ecublens n'entreront pas en vigueur lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...