L’axe Chauderon - Bel-Air voit fleurir les fast-foods

LausanneMcDonald’s reprend l’ancienne Strada, que visait Burger King. Mais le roi du Whopper a un projet à quelques centaines de mètres.

L’ancienne pizzeria La Strada, fermée en 2011, sera remplacée par le cinquième McDonald’s de la ville.

L’ancienne pizzeria La Strada, fermée en 2011, sera remplacée par le cinquième McDonald’s de la ville. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’axe Chauderon-place Saint-François est en passe de devenir l’eldorado des amateurs de fast-food. 24heures parlait déjà d’un «triangle du burger» il y a une année. Mais les choses se précisent. Burger King (BK) et McDonald’s souhaitent y installer leur enseigne à quelques encablures l’un de l’autre. Pris en sandwich entre les deux mastodontes américains, le Holy Cow!, lui, existe déjà.

BK avait prévu d’ouvrir un restaurant franchisé à l’ancienne Strada. La pizzeria, sise à l’angle de la rue des Terreaux et de la place Chauderon, a fermé ses portes à l’automne 2011. Mais le projet a capoté. C’est finalement son rival qui a remporté la timbale. «Nous avons un permis depuis septembre, et les travaux vont bon train, affirme Béatrice Montserrat, de la communication de McDonald’s. Nous allons ouvrir ce printemps, normalement.» Ce nouveau restaurant portera au nombre de cinq les adresses de McDo au centre de Lausanne. Le clown Ronald va ainsi constituer une offre très resserrée entre le Flon, Saint-Laurent et bientôt Chauderon. Une paille pour une entreprise qui compte 153 enseignes dans notre pays.

Burger King offensif

Beaucoup plus discret en Suisse romande, Burger King ne peut se targuer que de deux restaurants: un à l’aéroport de Cointrin et l’autre au relais autoroutier de La Côte. Mais la firme américaine ne compte pas se laisser manger tout cru par son concurrent. Jeudi, Burger King a annoncé une vaste offensive sur l’Europe, notamment sur les voies de communication, via la société italienne Autogrill. La France, la Pologne, la République tchèque, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Suisse sont dans le viseur du géant originaire de Floride.

A Lausanne, le couac de la Strada n’a pas coupé l’appétit à Burger King. Les promoteurs du BK franchisé prévu dans les murs de l’ancienne pizzeria s’apprêtent à remettre le couvert. L’emplacement visé se situe à seulement quelques centaines de mètres de là, en direction de la place Saint-François. C’est en tous les cas «une option très sérieuse». Echaudés par leur premier essai raté, les futurs patrons tiennent toutefois à rester discrets puisque tout n’est pas encore finalisé.

Outre une concurrence acharnée, tous ces fast-foods devront composer avec un chantier maous devant leur pas-de-porte. En effet, l’axe Chauderon-Terreaux-place Saint-François devrait être en travaux pour de longs mois, dès 2014. Des nuisances nécessaires pour pouvoir accueillir des lignes de bus à haut niveau de service, à l’horizon 2017. Et son lot de piétons affamés.

(24 heures)

Créé: 01.12.2012, 09h11

Petits mais costauds

Coincée entre les grands noms du hamburger, la petite échoppe de Holy Cow! devrait trembler. Pourtant, à en juger par sa progression fulgurante, le fast-food lausannois peut frire tranquille. Né à la rue Marterey en 2009, il installe une deuxième enseigne aux Terreaux en 2011. Puis une troisième et une quatrième à Carouge et à Genève en 2012, passant de 4 employés en 2010 à 73 employés aujourd’hui. Ainsi, 2250 hamburgers quotidiens sont servis par l’enseigne en Suisse romande. Et les Vaudois visent déjà Berne et Zurich, voire les pays de l’Union européenne, grâce à un système de franchise. Ainsi, un Holy Cow! devrait ouvrir à Rouen et d’autres devraient suivre en France, mais aussi en Suède et en Allemagne. La raison de ce succès se trouverait dans la traçabilité des produits, selon la Fédération des consommateurs. Les fournisseurs de Holy Cow! se situent tous entre Genève et Berne et peuvent brandir sans rougir un «Mangez local!»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.