La Fête du Slip voit Lausanne en capitale sexe-positive

FestivalLa deuxième édition du festival, qui a lieu de vendredi à dimanche, compte plonger ses visiteurs dans des sexualités débridées.

<i>Joven y alocada</i>, film chilien réalisé par Marialy Rivas, interroge les rapports entre sexualité et religion.

Joven y alocada, film chilien réalisé par Marialy Rivas, interroge les rapports entre sexualité et religion. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Concerts, projections de films, performances ou lectures érotiques. Dès ce vendredi, et jusqu'à dimanche, La Fête du Slip remet le couvert avec pour leitmotiv la célébration des sexualités. «Cette édition s'inspire du mouvement sexe-positif pour lequel toutes les sexualités consenties sont bonnes et qui bannit les discriminations», souligne Anthony Gonthier, porte-parole du festival lausannois.

Une série de diffusions programmées interrogeront les rapports entre sexe et religion. Comme dans Joven y alocada, un film de Marialy Rivas, qui suit Daniela, une jeune femme à la sexualité intense et élevée dans une famille évangélique. Dans un autre registre et au cours d'un workshop, le chorégraphe David Bloom prodiguera ses conseils en matière d'organisation de parties fines.

Jouissances gustatives
Plus expérimental, le festival invite à explorer liens entre cuisine et sexe. Au Porny Brunch, les gourmands pourront se restaurer en regardant un porno. Du côté du Café des Artisans, une performance proposera de goûter au sado-masochisme au travers de mets.

Pour terminer sagement, un peu de prévention. Dimanche, un atelier dédié aux lesbiennes abordera les maladies sexuellement transmissibles, au Romandie. (24 heures)

Créé: 06.03.2014, 19h19

Articles en relation

Lausanne accueille sa première Fête du Slip

Culture Le festival déclinera le sexe sous différentes formes artistiques du 8 au 10 mars. Le thème choisi est la «parentalité» Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.