La Fondation de Serix tendra une main neuve aux jeunes en difficulté

PalézieuxLe site sera modifié en profondeur pour offrir un cadre de vie plus confortable aux enfants.

Le projet Tetris a séduit le jury parce qu'il prend en compte les besoins fondamentaux des enfants.

Le projet Tetris a séduit le jury parce qu'il prend en compte les besoins fondamentaux des enfants. Image: Omar Trinca Architecte

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Posée depuis plus de 150 ans en bordure de Palézieux, la Fondation de Serix a vu défiler les époques et les pensionnaires. Vieillissante, la structure qui prend en charge des jeunes en situation de rupture a donc besoin d’un vaste lifting.

«Certains bâtiments sont obsolètes et ne répondent plus aux normes fédérales pour l’accueil des enfants, explique le directeur, Frank Fontanellaz. Il devient parfois difficile de faire face au niveau de l’entretien des locaux. Et puis nous souhaitons revoir la configuration des lieux. Il faut favoriser le contact entre les jeunes mais aussi préserver leur sphère privée et pouvoir accueillir les familles dans des espaces dédiés.» Un concours d’architecture a donc été lancé le 10 novembre dernier.

«Certains bâtiments sont centenaires et une transformation aurait coûté trop cher»

«Certains bâtiments sont centenaires et une transformation aurait coûté trop cher, explique Christian Bays, président du jury. Plusieurs entités seront détruites mais la fondation continuera de fonctionner durant toute la durée du chantier.» Seuls quelques locataires qui occupent les anciens appartements du personnel administratif devront être relogés avec l’aide d’une gérance.

Parmi les douze concurrents en lice, le jury a choisi le projet Tetris, du bureau Omar Trinca Architecte. «Nous avons été séduits par les bâtiments intelligemment disposés, et ce sur un seul niveau. La réflexion a vraiment été menée en partant de l’enfant, de ses besoins au quotidien», commente Christian Bays. Ainsi, les pensionnaires bénéficieront d’endroits privés, semi-privés et communs. Trois autres projets ont également été primés pour leur pertinence.

«Tetris est basé sur des constructions modulaires en bois et une couverture aluminium pour les façades, ajoute l’architecte conseil Nicolas Joye. Un terrain multisports est également prévu au centre du site.»

Capacité identique

La capacité restera identique, à savoir 28 pensionnaires. «Un contingent inscrit dans le contrat de prestation qui nous lie au Service de protection de la jeunesse du Canton, pour des raisons financières mais aussi de qualité de vie des jeunes», précise Frank Fontanellaz.

La plupart des bâtiments seront détruits, hormis l’école construite en 2005. Deux blocs d’habitations de 14 chambres seront reconstruits et une entité concentrera l’administration et les services à l’entrée du site. Prévu en quatre phases, le chantier pourrait débuter fin 2017, pour une durée d’environ deux ans. Le coût total est estimé à 14 millions de francs, assumé pour un tiers par la Confédération et pour un autre par le Canton. Le dernier tiers est à la charge de la Fondation de Serix, qui entend «frapper à toutes les portes et organiser des événements».

Les douze projets en lice font l’objet d’une exposition dans la Grande Salle de Serix à partir d’aujourd’hui. «Pour informer la population en toute transparence mais aussi pour permettre aux différents architectes de comprendre nos décisions et de confronter leurs idées», souligne Christian Bays.

Exposition Grande Salle de Serix, du 8 au 17 avril, de 15 h 30 à 17 h 30. Vernissage et remise des prix le mercredi 27 avril à 17 h 30

Créé: 07.04.2016, 18h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.