La «Vaudoise» retrouve les eaux du Léman

NavigationLes travaux de restauration de la barque des Pirates d'Ouchy ont coûté 100'000 francs de plus que prévu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Michel Barraud, premier patron de la Vaudoise, dresse un doigt vers le ciel. «Le vent souffle à 5 ou 6 km/h. Il fait beau. Les conditions sont parfaites pour la remise à l’eau!» Sentant encore la peinture fraîche, la barque à voiles latines construite en 1932 s’apprêtait ce mercredi matin à quitter le quai du Vent-Blanc, à Bellerive, pour retrouver les eaux du Léman. Confiés au constructeur français de bateaux en bois Guip, les travaux de restauration ont duré six mois, comme prévu. Lundi, le chantier naval devra laisser la place à l’installation du Luna Park.

«La coque, la quille, les deux mats, presque tout a été refait à neuf, expose Michel Barraud. On est bon pour quarante ans!» Gérald Hagenlocher, grand patron de la Confrérie des Pirates d’Ouchy, enchaîne: «Sur le plan technique, c’est une parfaite réussite.»

Côté finances, le coût estimé du lifting, devisé initialement à 1,5 million de francs, a été dépassé au fur et à mesure que le démontage dévoilait des pièces vétustes ou endommagées à remplacer. «Il nous manque 100'000 francs, rapporte Jean-François Cachin, commissaire de la Confrérie. Nous avons contacté nos sponsors, je suis confiant qu’on trouvera la somme. Sinon, on fera un emprunt.»

Sur le quai, ce mercredi matin, c’était l’effervescence. Pirates, équipiers, badauds étaient venus nombreux pour assister à la remise à l’eau. Vers 10h30, grand silence: une immense grue commence à soulever la Vaudoise, délestée de ses mâts et antennes, mais tout de même 28,5 tonnes sur la balance. La manœuvre est délicate. Le niveau du lac étant bas, il faut éviter que la barque touche le fond. La grue relâche peu à peu son emprise tandis qu’un bateau de sauvetage tire le voilier vers le large.

Applaudissements nourris et cris de joie: la Vaudoise flotte à nouveau et file vers le port d’Ouchy, où les dernières touches seront apportées à l’ouvrage. Puis ce sera l’heure des tests de navigabilité et de l’inspection du Service des automobiles et de la navigation. Avant la grande fête populaire des 29, 30 et 31 mai pour célébrer le retour sur le Léman de ce monument vaudois (24 heures)

Créé: 29.04.2015, 18h30

Articles en relation

La Vaudoise en cale sèche pour six mois de chantier

Ouchy Une immense grue a sorti l'emblématique barque de l'eau ce jeudi matin à 8h50. La quille et la coque seront rénovées d'ici au mois d'avril. La remise à l'eau est prévue pour fin mai. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...