La police de Lausanne interviendra en cas de rondes miliciennes

InsécuritéLe municipal de police prévient qu'il ne tolérera pas que le mouvement Résistance Helvétique patrouille dans les rues.

A Genève, des membres de Résistance Helvétique mènent déjà des rondes non-armées.

A Genève, des membres de Résistance Helvétique mènent déjà des rondes non-armées. Image: Facebook / Résistance Helvétique-section Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Des nervis d’extrême droite tentent de faire respecter l’ordre à Genève. Bientôt dans les rues lausannoises?» Voici le titre de l’interpellation urgente que des représentants du PS, des Verts, d’Ensemble à Gauche et des PDC-Verts’libéraux vont déposer au Conseil communal de Lausanne la semaine prochaine. La source de leur inquiétude? Les déclarations dans la presse du mouvement Résistance Helvétique qui verrait d’un bon œil ses patrouilles citoyennes du bout du lac imitées à Lausanne, ainsi que la diffusion, sur leur page Facebook, de la vidéo montrant un ado tabasser un jeune adulte dans la capitale vaudoise.

Dans leur interpellation, les élus demandent à la Municipalité quelle sera sa réaction si Résistance Helvétique décide d’effectuer des rondes à Lausanne. Ils s’interrogent aussi quant à d’éventuelles prises de contact entre les autorités et ce mouvement d’extrême droite. Enfin, ils aimeraient connaître son avis sur la vidéo violente diffusée sur Internet le week-end dernier.

Avant que le débat ne soit porté devant le Conseil, le municipal Pierre-Antoine Hildbrand se veut clair. «L’État et la Ville détiennent le monopole de la force publique et sont chargés de la sécurité des personnes et des biens. Il s’agit d’une tâche régalienne et je ne permettrai pas qu’elle soit usurpée», avertit le directeur de la Police. Pour lui, patrouiller avec des uniformes ou des brassards provoque un trouble «incontestable et dommageable». Une intervention de police sera donc, le cas échéant, nécessaire. Résistance Helvétique a récemment glissé des prospectus exposant ses idées dans des boîtes aux lettres de Lausannois. Hasard de la distribution: Pierre-Antoine Hildbrand en a reçu un dans la sienne. (24 heures)

Créé: 01.03.2018, 17h29

Articles en relation

Pourquoi la mouvance extrémiste de droite vivote

Genève Les membres des groupuscules de droite dure à Genève sont peu nombreux, mais font des émules sur les réseaux sociaux. Plus...

Une vidéo violente révolte des Lausannois par centaines

Faits divers Un petit film, diffusé samedi sur la page Facebook d’un groupe d’extrême droite, montre un jeune tabassant un handicapé mental. La police a dû intervenir. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...